byebye-2011

Comme je trouve que les critiques du Bye Bye sont ingrats, cette année, j’ai décidé de leur attribuer une note.

J’aurais dû être critique de télé au lieu de juste chroniqueuse ordinaire. Pour de vrai, je suis fan. J’aime vraiment la télé. Moi, dans le fond, ça fait mon affaire d’avoir passé l’âge de réveillonner dans les bars à souhaiter bonne année à du monde gerlot que je connais depuis deux secondes. La chose que j’aime vraiment faire, le 31 au soir, c’est m’écraser devant la télé avec des gens que j’aime, comme dans le bon vieux temps, comme des millions de Québécois.

Aux lendemains des Bye Bye, je trouve toujours les critiques ingrats. Comme dans ma famille après l’échange de cadeaux, y en a toujours un qui va dire qu’on devrait changer la formule. Les autres trouvent qu’on n’a pas assez parlé de ceci ou trop de cela, comme si le Bye Bye devait être fait juste pour eux. Hey, le Bye Bye est fait pour 3 millions de téléspectateurs. Ça en prend, des jokes de mononcles plus ou moins subtiles ET des parodies de gens que tout le monde connaît.

Moi, j’ai trouvé le Bye Bye débile. J’ai été fébrile sur mon divan de l’ouverture en catastrophe jusqu’à la toute fin. J’ai capoté sur l’Orange Julep qui roule sur Montréal, les numéros de danse, les imitations, toute. J’ai trouvé qu’on avait un Bye Bye à la hauteur de ceux que nous faisaient les Yves Jacques, Dominique Michel Côté, Patrice Lécuyer, etc. J’ai trouvé que deux jokes d’aumônier, c’était trop, mais c’est tout. Pour le reste, comme je trouve que les critiques se sortent toujours plus indemne de cet exercice que ceux qui ont fait le véritable travail, cette année, j’ai décidé de critiquer les critiques du Bye Bye et de leur attribuer une note.

Stéphane Baillargeon, Le Devoir. 2/10

Je pense que pour critiquer la télé, faut être fan. Aimer la télé pour ce qu’elle est, et spécialement le 31 au soir : du divertissement. Un critique télé dont l’émission préférée est Une heure sur terre a autant de crédibilité à mes yeux qu’un critique d’art qui capote sur Corno. Ce qu’on a vraiment compris, dans la critique du Devoir, c’est que ça tentait plus à Stéphane Baillargeon de «sortir dans son restau préféré ou de recevoir ses amis» que d’être affecté à la critique télé ce soir-là. Dans sa critique, Stéphane Baillargeon mentionne à quelques reprises qu’il s’agit d’une soirée télévisuelle concoctée par la télé d’État, comme pour rappeler que c’est payé ec’nos’taxes, mais semble croire que le Bye Bye devrait être fait juste pour lui. Le chroniqueur médias du Devoir aurait aimé plus de «télé pédagogique» et déplore que le Bye Bye ait abordé «les petits et les grands bobos d’ici (le Colisée de Québec, les déboires du PQ, le gaz de schiste…)» aux dépens des enjeux internationaux. En fin de chronique, Stéphane Baillargeon reprend presque mot pour mot la chronique de l’an passé de Steve Proulx, qui questionnait la pertinence des imitations au Bye Bye lorsqu’on a des émissions comme 3600 secondes d’extase qui font déjà ce travail, sans lui attribuer le crédit, et en remplaçant l’émission de Marc Labrèche par Un gars le soir, à V, qui n’a absolument pas la même envergure. Pour toutes ces raisons, Stéphane Baillargeon remporte la palme de la pire critique du Bye Bye cette année.

Richard Therrien et Hugo Dumas, Cyberpresse, 6/10

Les gars de La Presse me font rire. Derrière des titres catastrophe comme Des «wow!» mais peu de «ha a!», ou Un Bye Bye déprimant et linéaire, dans le fond, ça paraît qu’ils ont capoté comme moi sur le Bye Bye. Hugo Dumas a trouvé la parodie de Tintin «visuellement impressionnante», la pub de Farmalpris, le François Légo, le numéro «Tués par une balle», Tivia Sports, L’arbitch d’Anne-France More Butter, ainsi que les CD de Jean-Ève Branvier et Vérouis Clourissette, rigolos et punchés, a trouvé le bulletin de nouvelles de Louis Morissette «décapant» et a adoré les parodies d’Aberration Double et de En direct de l’univers. Alors, c’est quoi que t’as trouvé si déprimant, Hugo?

L’Empire Quebecor, 8/10

Cette année, c’est Quebecor qui gagne le prix de la meilleure critique du Bye Bye. Même s’il perd des points en subtilité pour avoir trouvé que «le sketch sur l’entente entre Régis Labeaume et Pierre Karl Péladeau tombait un peu à plat» et qu’on n’avait pas consacré assez d’espace à Marie-Mai, l’empire en gagne à ne pas avoir confié la critique du Bye Bye à Michelle Coudé-Lord cette année. Pour le reste, la critique de Raphaël Gendron-Martin surprend par son honnêteté. Et pour ceux qui tiennent à associer les tweets d’un certain Jorge Contreras à Quebecor : il s’agit d’un simple pigiste qui se vante de travailler pour QMI alors que ses services sont retenus plutôt rarement par l’agence de presse. N’empêche, cet épisode des réseaux sociaux s’est avéré divertissant et plutôt utile pour digérer la dinde et les trop nombreux fromages qu’on s’est enfilés pour passer à la nouvelle année.

  • Guy Bourgeois

    Le Bye Bye et mon mur de gyprock!

    Il y a quelque mois, on a du refaire un mur de gyprock dans ma maison. Un simple mur de gyprock. Rien de plus. Pourtant, je n’en revenais pas du lot d’opinions “gratuites” que j’ai eu à propos de mon fameux mur. Selon le beau-frère, les joints étaient mal tirés. Selon mon électricien, on aurait du penser à mettre plus de prises électriques, selon ma femme, il jette trop d’ombre dans la salle à manger et selon moi, il a coûté trop cher. Bref, un simple “esti” de mur de gyprock et personne n’était content.

    Imaginez le bye bye ou il y a 2,7 MM de wouereux d’amérique qui donnent leur opinion. C’est perdu d’avance. Ça ne peu jamais être positif. Le ratio de gens qui “n’aiment pas” aura toujours le dessus sur ceux qui “aiment”, parce que c’est toujours ceux qui “n’aiment pas” qui se font entendre. Les autres n’ont pas grand chose à dire. Il l’on trouvé bon le bye bye. Y a rien à dire là dessus. C’est mon cas. Je l’ai trouvé bon le bye bye 2011. Je n’ai donc pas grand chose à dire sur le sujet.

    Sauf “chapeau” aux concepteurs, auteurs et comédiens de la cuvée 2011. Aucun bye bye n’est parfait, mais faut toujours bien avoir les couilles de le créer. Alors BRAVO au couple Cloutier-Morissette. Comme mon père disait: “Ce sont les charettes vides qui font le plus de train!” Conseil d’ami: Bouchez-vous les oreilles et pensez à vos prochains projets.

    Bonne année!

  • A. Coté

    Moi ce qui m’impressionne c’est qu’on interdit aux gens de vouloir un bon Bye Bye et on les gave même s’ils n’aiment pas ça… c’est un peu comme la musique tiens… et on se surprend que l’industrie se meurt

  • daniel dorothé

    Moi je l ai aimé a toute les années le monde chiale mais si ils pensent faire mieux aller y . C est pas facile ils peuvent pas parler de rien , les religions touche pas, les vedettes touches pas, tva touche pas, céline dion touche pas, les simard touche pas, le monde pauvre touche pas, les riches encore pire, alors ils leurs reste juste la politique et en plus ils disent tout haut ce qu’on pensent tout bas . Continuer de chialer ! avant dans le temps de dominique michel il y avait beaucoup de politique dans les bye bye et eux avait le droit de parler! de tout c est mon opinion et je m’affirme signer Daniel Dorothé

  • Suzanne Francoeur

    Nos attentes sont grandes pour le Bye, Bye, car cette émission clôture bien l’année. Il y a tellement peu d’histoires drôles et tellement trop d’histoires plates et vulgaires, certains humoriste gagne leur vie a sacré et il y a des gens qui aiment cela,maisça n’a pas sa place dans le Bye Bye, car c’est une émission qu’on écoute avec les enfants, Grand-parents enfin toutes la famille et cette image du Québecois tata et mal élevé nous blessent car on aime pas ce côté de la culture québecoise, même ceux qui sacre s’efforce de ne pas le faire devant les enfants. Alors Véronique et Louis svp, retirez-vous car votre sens de l’humour ne nous amuse plus …c’est triste mais c’est ainsi.. l’année prochaine, pourquoi ne pas donner le contrat pas tranche de 15 minutes a des humoristes afin qu’il nous donne du bon matériel pour nous faire rire et des bons sketches politiques pour nous faire réagir !!!

  • judith

    Bravo à toute l’équipe…ça commençait en force, ça n’a pas perdu d’intensité tout au long… c’est sûr que ça peut pas plaire à tout le monde, ma grand-mère de 80 ans n’a pas aimé…mais je ne suis pas certaine qu’elle s’occupe autant de la politique et des opinions publiques qu’autrefois ! les décors étaient malades, les sketchs étaient tordants…

    je l’écouterais en boucle !

  • Antonin Marquis

    Moi ce qui me dérange avec les Bye-Bye des dernières années, c’est qu’ils ne font que répéter des blagues que tout le monde a déjà entendues sur les problèmes de circulation à Montréal et l’inexpérience des députés du NPD. Ils « rechialent » sur des sujets que l’opinion publique a épuisés pendant l’année. Le Bye-Bye, c’est des jokes pour des gens qui n’ont pas fini leur secondaire 5.

  • Louise Talbot

    J’ai trouvé le BYE BYE moyen. Il y avait trop de politique. J’aurais aimé mieux, un peu plus de musique et de danse, plus léger finalement. Mais, c’est vrai que l’année 2011 a été centrée surtout sur nos chèrsssssssss Politiciens. Par contre, je n’enlève pas tout le travail qui a été fait par toute l’équipe pour nous présenter cette émission. La meilleure, selon moi, a été Véronique, BRAVO. Donc, je donne une note de 6/10.

  • jiji

    J’ai trouver le by by très bon mais comme beacoup monde le dit trop politique.
    Michelle Richard et occupation double très comique.

  • Frank

    Génial la critique des critiques.
    Ça devrait être une chronique!
    Il est temps qu’on se paye un peu la tête de ces curés qui s’efforcent de nous instruire sur quoi penser, qui inconsciemment rêvent d’être notre conscience…
    Ce sera le plus beau rejeton du Bye-Bye !
    Vivement 2012 qu’on s’amuse !
    Frank.

  • Karolyn Morier

    Félicitation à toute l`équipe j`ai trouvé cela super.ça fait un gros changement ,ne vous laissez pas détruire par ceux qui nont pas aimé ça,car eux mêmes c`est facile de critiquer ,mais envoyer les à votre place pas sur qu`ils seraient bons et seront tjrs négatifs Encore une fois FÉLICITATION

  • Michelle

    J’ai adoré le Bye Bye cette année, et j’ai ri du début à la fin. On l’a écouté en famille et tout le monde a vraiment apprécié. Je trouve que l’équipe a fait un excellent travail.

    Pour moi, la formule était parfaite. Oui, le style se répète, mais c’est ce que j’aime et ce que je m’attends d’un Bye Bye. Faut savoir décompresser un peu en sachant tomber intelligemment dans l’absurde.

    Merci pour cette critique de critiques. Il était temps que quelqu’un défende et valorise le travail de ceux qui s’efforcent de poursuivre avec brio la tradition du Bye Bye de fin d’année.

    Et chapeau à toute l’équipe du Bye Bye 2011!

  • Petit chevreuil

    J’aime beaucoups rire et j’ai beaucoups ris.
    J’ai d’abord été époustouflé par l’ouverture avec ses effects spéciaux aallucinents et dignes d’un film à gros budgets pour ensuite être plus que ravis par les scetches qui m’on souvent fait tordre de rire. Alors merci à tout le monde qui ont travaillé la dessus et un merci spécial au auteurs à qui je souhaite de nombreux by by, vous faites une maudite belle job.

    PS je rigole encore en revoyant les petites jambes de Courtemanche en Labaume qui se tortille de plaisir à règner sur Québec

  • michel

    j,ai bien aimer le bye bye cette annee et les jokes de secondaire 5 etait tres bonne Antonin moi qui a une 6iem annee j,ai pas eu la chance de me taper 3 ans de cegep merci VERO et LOUIS grace a vous j,ai compris vos skeches !!!!!!!!!! et excuser les fautes de se texte

  • Amélie

    Très bonne idée cette critique des critiques.
    Personnellement j’ai bien aimer le Bye-Bye. C’était un bon mélange de politique et de variété. J’ai bien aimé les sketchs de danse. Ils étaients très bie paufiné, le choix des chansons était parfait et permettait de rejoindre des téléspectateur plus jeunes. De plus, il est certain que la politique était à l’avant plan mais elle le fut aussi lors de cette dernière année. Tous les évènements importants de la dernière année ont été mentionnés.
    J’ai beaucoup aimé !

  • AEdouard

    À props de la critique de Hugos Dumas. Je peux me tromper, mais dans les grands journaux les titres ne sont souvent pas choisi par l’auteur de l’article.

  • pierre.duval

    Moi je l’ai regardé en direct pis j’ai pas aimé bien ça. Ça fait que je l’ai écouté le lendemain en reprise pis c’étais la même chose les même blagues j’ai pas aimé ça. Pis je l’ai écouté sur tout.tv encore la même chose pis les mêmes blagues. Ben j’ai pas encore aimé ça. J’ai trouvé qu’ils se répettent trop. Pour moé Ils savent pus trouver de nouvelles blagues. Moé j’aime ben ça des blagues. Mais trois fois les mêmes je trouve que c’est trop. En té cas.
    Émérencienne
    Rang du cul-de-sac
    St Hangard du bran de scie.