Phénomène montant, les baladodiffusions sont encore, au Québec, sous-utilisées et sous-estimées. Si vous êtes encore confus face à la définition de balados, je vous conseille de consulter tout d’abord cet article.

Mais si vous faites déjà partie des initiés, vous savez déjà que les podcasts sont des outils polyvalents qui peuvent nous accompagner à chaque moment de notre vie (vraiment!!). Toutefois, leur répertoire au niveau mondial est si large qu’il peut causer problème : comment fait-on pour choisir le bon balado à écouter et surtout, comment être certain qu’il s’agence parfaitement avec notre état d’esprit actuel?

Pour vous aider, voici un petit sanctuaire de références pour vous guider dans vos choix de podcasts lorsqu’un sentiment précis vous habite. Avertissement : certaines suggestions sont en anglais.

Sentiment d’inutilité

Quand je tombe sur une journée où je suis incapable d’accomplir ce que je devrais accomplir, j’écoute des podcasts qui me donnent une illusion d’un certain avancement social et j’ai enfin l’impression que ma journée a réellement existé. Parmi mes préférés, il y a Aujourd’hui l’histoire, sur Radio-Canada, où la voix érudite de Jacques Beauchamp retrace les idées, les humains et les événements les plus marquants des siècles derniers. Sinon, quand je veux m’assurer que ma semaine au complet sera protégée de l’inutilité, je démarre mon lundi matin avec les balados de Canadaland, où des Canadiens quand même edgy vulgarisent avec une parfaite dose de cynisme tout ce qui se passe dans l’actualité du pays, tant au niveau politique que médiatique qu’artistique.

Sentiment de névrose aiguë

Quand votre collègue est encore en retard sur l’échéancier, quand vos amis se désistent à la dernière minute, quand votre conjoint ou conjointe diminue encore vos émotions… il est toujours possible de reprendre le contrôle de votre destinée grâce aux pondercasts, un mélange entre réflexions et méditation que propose la journaliste canadienne Laurie Brown sur son site web. Et si vous êtes davantage du genre cartésien et efficace, il y a la série audio québécoise Podproblème, qui a pris fin en 2015, mais qui a encore 250 épisodes sur les internets qui n’attendent que d’être écoutés. Podproblème, c’est en fait une équipe parfois changeante de comédiens et d’humoristes (comme Mathieu Bouilllon ou Antoine Vézina) qui tentent de résoudre les problèmes des auditeurs. Peut-être que celui qui vous assaille présentement s’y retrouve et sinon, n’oubliez jamais que quand on se compare, on se console.

Sentiment d’injustice affectivo-relationnel

Autrement dit, quand on a le cœur brisé, il y a deux choix : soit on plonge dans le mélodrame et on écoute une histoire similaire ou pire que la nôtre grâce aux podcasts de Modern Love où, chaque semaine, une personnalité publique lit une histoire saugrenue ou typique du 21e siècle, soit on absout notre peine avec Les Moins Pires, un balado de trois vingtenaires québécois qui débattent sur plusieurs sujets relativement déroutants, absurdes et imprévisibles afin de choisir (vous l’aurez deviné) le moins pire d’entre eux. Un moyen particulièrement efficace d’oublier ce qui est en train d’usurper notre sérénité.

Sentiment de singularité

Connaissez-vous ces moments où on se sent différents des autres, différents de nous-mêmes, différents de la société, et où on souhaite même perpétuer cette différence? Moi oui, souvent. Et il y a des balados qui encouragent cette différence en partageant des informations insolites et insoupçonnées, comme les Nerdettes, où deux femmes parlent de sujets particulièrement nichés, mais dont personne ne parle. Sinon, au Québec, les deux radios communautaires CISM et CIBL ne font que ça, diffuser de la différence, qu’elle soit musicale ou dialoguée (moment autopromotionnel : l’émission que je coanime et qui est aussi disponible en baladodiffusionL’Alternative, ne fait justement que ça : informer sur ce que personne ne sait, genre l’histoire de la brosse à dents ou la sexualité des vieux).

Bref, si les émotions, les moods et les états d’esprit peuvent souvent être des océans d’obscurité ténébreuse, cliquer sur un lien audio et peser sur play pour s’acquitter de ce qui nous entoure et nous hante, c’est un luxe assez inoffensif et dont il est impossible d’abuser.

  • (Le Triste) Sardin

    Je choisi d’écouter de la musique en ne tenant pas compte de mon état d’esprit, elle le change.

  • Nicolas Rochette

    J’ai surtout de la difficulté à trouver des fictions en balado… et plus précisément des créations pour la balado (et non pas des textes d’écrivains lu au micro mettons…) Surtout au Québec, mais même à l’international, faut fouiller des heures pour tomber sur quelque chose. Des conseils ?