Elles sont les principales artisanes de la puberté. On les blâme pour tous les maux de l’adolescence. Il est grand temps de laisser les hormones se défendre : c’est pourquoi URBANIA a décidé de leur donner la parole.

SALUT LES HORMONES ! ÇA VA BIEN ?

Pourquoi tu demandes ça ? Qu’est-ce que ça peut ben te faire ? T’es toujours sur notre dos… (Rires) Ben non, c’t’une joke ! Ça va bien, merci !

AVANT TOUTE CHOSE, JUSTE POUR NOUS METTRE EN CONTEXTE, POUVEZ-VOUS NOUS DIRE C’EST QUOI, LA PUBERTÉ ?

Ah, la grande question ! Ça commence généralement autour de 12-13 ans. En gros, ce sont les changements qui se produisent dans votre corps quand vous devenez un adulte. Le développement des organes sexuels, l’apparition de poils, la poussée de croissance, etc.

Bref, tout ce que Jean-François Baril n’a pas encore connu.

En passant, je sais pas pourquoi vous chialez : votre poussée d’hormones sexuelles arrive juste une fois dans votre vie.

ET TOUT ÇA, ÇA PART DE VOUS ?

Bon. On va mettre quelque chose au clair tout de suite : le big boss, c’est l’hypothalamus. Tsé, la partie du cerveau qui gère la faim, la soif, le sommeil, tout ça ? Ben c’est lui qui « calle » les shots. Nous, on fait juste ce qu’il nous dit de faire. Quand il décide que les testicules et les ovaires commencent à générer les hormones sexuelles, on obéit. Tu veux pas contrarier l’hypothalamus…

Pis en passant, je sais pas pourquoi vous chialez : votre poussée d’hormones sexuelles arrive juste une fois dans votre vie. La plupart des animaux vivent ça à répétition : le mâle en rut, la femelle en chaleur… Vous l’avez facile !

ET LES PHÉNOMÈNES PSYCHOLOGIQUES, COMME L’IRRITABILITÉ, LA COLÈRE, LES SAUTES D’HUMEUR, L’AGRESSIVITÉ… C’EST QUOI VOTRE RÔLE, LÀ-DEDANS ?

Oui, on vous joue dans la tête un peu, mais la maturation normale du cerveau y est aussi pour beaucoup. Il se transforme, et ça occasionne plusieurs changements, en particulier dans la zone liée aux émotions. C’est un phénomène purement physique, comparativement aux hormones, qui sont chimiques. Ça adonne juste que ça se passe en même temps que la puberté. La testostérone et l’œstrogène n’ont rien à voir là-dedans.

Et faut pas oublier le contexte social non plus. Hormones ou pas, si tu vis dans un 1 et demi avec deux frères et trois sœurs, ou que tu te fais intimider à l’école, ou que tu te tiens avec des p’tits bums (salutations à Yolande Ouellet !), ça va nécessairement affecter ton humeur.

Mais le fait que les gars pensent au sexe toutes les six secondes, ça vient de nous, pis on se trouve ben drôles ! C’est comme un running gag d’hormones. Ça, pis les seins pas de la même grosseur, ou les bras trop longs. « Pousse, mais pousse égal ! » LOL.

On va faire notre mea culpa : l’acné, ça part effectivement de nous.

ET L’ACNÉ, C’EST UNE DE VOS JOKES AUSSI ?

Bon, y’est fâché ! On va faire notre mea culpa : l’acné, ça part effectivement de nous. On « booste » la production de sébum, et c’est entre autres ça qui bouche vos pores.

Mais on prendra pas tout le blâme, par contre ! L’acné peut aussi être causée par des bactéries, des cellules de peau morte, le stress, la génétique, une mauvaise hygiène ou même le soleil.

Bref, votre face de pizza, c’est le résultat d’un beau travail d’équipe !

ET SI VOUS AVIEZ UNE SEULE CHOSE À DIRE AUX GENS POUR LES CONVAINCRE QUE VOUS ÊTES DE LEUR BORD, CE SERAIT QUOI ?

Arrêtez donc de mettre l’accent seulement sur le négatif. Prenez du recul, puis pensez long terme ! N’oubliez pas que tout ce qu’on fait, ça sert à vous faire devenir des adultes. Le sexe, la voix de Barry White, le goatee de Plekanec : rien de tout ça n’existerait sans nous.

Pour poursuivre la lecture : «Bungee rustique et peau de crocodile: la puberté à travers le monde»