URBANIA a zyeuté le web pour vous et voici ce que nous avons déniché!

1- Un test de pointage pour immigrer aux États-Unis

On peut accuser Donald Trump de ben des affaires (voir dans le dictionnaire tous les synonymes de «gros jambon»), mais certainement pas de manquer d’imagination afin de rendre la vie difficile à ceux et celles qui veulent immigrer aux États-Unis. Sa dernière idée consiste en un test de 7 questions que chaque demandeur de visa doit compléter.

Faites le test par vous-même.

Chacune des réponses est associée à un nombre de points. Et à la fin du questionnaire, ça prend 30 points minimum pour être «éligible» à faire une demande. Farfelu? C’est le moins qu’on puisse dire. Sachez que si vous avez remporté un Prix Nobel dans votre vie, ou si vous avez gagné une médaille olympique dans les 8 dernières années, vous partez avec une longueur d’avance. Par contre, si vous avez en haut de 50 ans ou si votre anglais est «moyen», aussi bien vous faire à l’idée: ça va être difficile de vous installer au pays de l’Oncle Sam. Faites le test par vous-même en cliquant sur le lien ICI!

J’ai personnellement fait le test et n’ayant aucun Prix Nobel ni aucun succès olympique à mon actif, j’pense que j’suis aussi bien de me trouver un 3 et demi dans Rosemont, finalement.

2- Ça brasse au Venezuela

Si vous avez trouvé le Printemps Érable violent, n’allez pas au Venezuela ces temps-ci, vous allez faire le saut. Dans une entrevue au journal Le Devoir, Maria Corina Machado, ex-députée et maintenant adversaire du nouveau président contesté, dresse un sombre bilan de la situation politique du pays. Elle accuse le gouvernement nouvellement élu le 30 juillet dernier d’être à la solde de divers groupes criminels qui s’occupent de leurs propres intérêts bien avant celui de la population vénézuélienne.

Rien ne laisse présager une résolution de conflit dans le calme et l’harmonie.

Pénuries de nourritures et de médicaments dans plusieurs régions, manque d’aide sociale, persécution policière… on est loin d’un épisode de Cornemuse, mettons. Les gens sortent de plus en plus dans la rue pour manifester leur mécontentement, mais la violence des forces de l’ordre, qui travaillent pour le gouvernement en place, en décourage plusieurs. Et mis à part la contestation populaire qui augmente de jour en jour, rien ne laisse présager une résolution de conflit dans le calme et l’harmonie. Ça risque de prendre plus qu’un Gabriel Nadeau-Dubois sud-américain pour arrêter la crise.

3 – Lumière sur les «influenceurs» et la publicité

Par «influenceur», on veut, entre autres, parler des youtoubers, instagrammers, snapchatteurs, etc. Ces nouveaux VJ du web qui, au lieu de nous présenter des vidéoclips à Musique Plus, nous présentent souvent des produits pour nous «influencer» à les acheter. Mais quelles sont les ententes entre les marques et ces «influenceurs»? Existe-t-il un code d’éthique? Comment ça fonctionne pour se faire payer?

À la rencontre de divers «influenceurs» québécois.

Toutes ces questions trouvent des réponses dans ce reportage web fort intéressant produit par RAD, le volet laboratoire du journalisme-numérique de Radio-Canada diffusé uniquement sur les réseaux sociaux. La journaliste va à la rencontre de divers «influenceurs» québécois qui nous expliquent tour à tour leur façon de procéder quand ils sont approchés par des compagnies. Un topo éclairant qui aide à se faire une tête au travers de tout le contenu sponsorisé qui est offert sur YouTube.

4 – Bernard Adamus est à boutte

Après plus de 1000 shows en 9 ans de carrière, le «poète des tavernes» a annoncé dans un texte très personnel sur sa page Facebook qu’il a besoin d’une pause. Dans un style bien à lui, il fait un bilan des dernières années et s’excuse auprès de ses fans de devoir annuler les 30 derniers spectacles de sa présente tournée.

Si vous êtes déjà allé à un show de Bernard Adamus, vous savez que ça maganne son homme.

À une époque où le succès en musique est de plus en plus difficile au Québec, Bernard Adamus est un de ceux qui réussissent à remplir les salles fréquemment. La décision d’annuler des dizaines de spectacles a de quoi surprendre. En même temps, si vous êtes déjà allé à un show de Bernard Adamus, vous savez que ça maganne son homme. On est loin d’un récital de flûte traversière en fa mineur à la Place-des-Arts, mettons. Bernard, il brasse la cabane. Et la sienne semble avoir été brassée en masse. Souhaitons-lui un repos tout aussi mérité que profitable.

5 – Un Donald Trump gonflable

Dans la catégorie «Vidéo inutile de l’année», on a ici un sérieux candidat. La chaine Vice News a diffusé cette semaine un live Facebook d’un immense poulet gonflable à l’effigie du Président Trump installé sur un terrain à quelques mètres à peine de la Maison-Blanche. Durant dix minutes, sur fond de musique d’ascenseur un peu psychédélique, absolument rien ne se passe, sinon quelques curieux qui s’approchent du poulet géant installé là visiblement pour se moquer du président des États-Unis. On donne un 10 pour l’originalité.

 

Pour lire un autre texte d’Antoine Desjardins: «Complète la phrase avec Patrick Lagacé, journaliste sous écoute».