En commençant, on n’est carrément pas objectif là.

On adore Charlotte Cardin à tel point qu’elle était en couverture de notre plus récent magazine. C’est pas pour se vanter, mais on savait que 2017 allait être une année en or pour la chanteuse montréalaise. On n’était pas les seuls à se dire ça, les Amériques tendent aujourd’hui les bras à la chanteuse de 22 ans (!!) et le label international Atlantic Records a signé l’artiste récemment. Pour info, les Rolling Stones, Ed Sheeran ou Alt-J sont signés chez Atlantic Records. Big step pour la Montréalaise!

Une chanson d’amour qui donne envie d’se faire crisser là par son/sa chum.

Avant son concert de jeudi à New York, le (géant) magazine BillBoard a également invité la chanteuse pour une performance live sur sa page Facebook. Seule devant la caméra, Charlotte Cardin, son synthé rouge et son vernis rouge interprètent «Like it doesn’t hurt» et «Dirty dirty» avec finesse et le stock de frissons qui va avec… Plus la nouvelle chanson «Main girl».

Si vous étiez au Festival de Jazz ou au Métropolis lors de ses derniers shows, vous avez peut-être eu la chance d’entendre des extraits de son prochain album. Et si vous étiez au karaoké de Sept-Îles à ce moment-là, no worries, il y a maintenant une version écoutable d’un morceau inédit; «Main girl» (à 7mn08). Une chanson d’amour qui donne envie d’se faire crisser là par son/sa chum juste pour pouvoir écouter ça un jour de pluie, emo puissance 1000. C’est ça l’effet qu’elle fait Charlotte. Elle arrive à donner l’envie d’se faire crisser là.

Un truc très appréciable chez Charlotte Cardin, c’est qu’elle pousse une voix soul tout en articulant. Elle ne se morfond pas en susurrant des affaires pas claires et en se cachant derrière ses cheveux, on comprend ce qu’elle dit. On dirait bien que Charlotte Cardin est notre Amy Winehouse from Québec, la drogue et les cheveux funky en moins, mais on va se retenir. On vous le dira pour le prochain album.

D’ici là, la chanteuse est en tournée avec son groupe à travers les États-Unis puis le Canada, en première partie de l’immense Chet Faker!

Puis oui, pas une seule allusion à La voix dans ce texte, parce que whatever, La Voix n’a rien à voir là-dedans, on parle juste du talent de Charlotte Cardin.

 

Pour lire un autre texte de Fabien Kerneis: «Anemone : le band qui vous veut de l’amour».