Les Américains ont leur route 66 pis nous autres, au Québec, on a notre 132. Vous ne vous êtes jamais payé le grand tour? J’espère que vos bagages sont prêts et que vous réglez ça cet été. Y’a des limites à ne pas explorer son Québec!

Laissez faire Old Orchard, où vous en aurez moins pour votre argent, et payez vous un road trip en Gaspésie. Vous ne pouvez pas vous tromper, c’est au boutte!  Sérieux, c’est sûr que vous allez rencontrer des gens super cool et vous allez voir des belles affaires! Ce n’est pas rien ça!

Vous gérez votre route comme vous voulez, mais je me permets de vous suggérer quelques petits arrêts dans le coin.

J’ai fait cette route-là au moins 1454 fois, en conduisant, en co-pilotant, en ronflant, en comptant les arches blanches du Club Lions. Je la connais! Il y a plusieurs itinéraires qui s’offrent à vous. Rendu à Mont-Joli, vous allez prendre une décision qui va changer le cours de votre vie. Quand même assez molo comme décision, j’vous parle pas d’une troisième hypothèque sur votre duplex pour payer les études en arts de votre petit dernier, j’vous parle de virer à gauche ou de virer à droite. De toute façon, vous êtes gagnants des deux bords!

***

Option 1: Vire à gauche – La route aux panoramas entre mers et montagnes

Ce faisant, vous choisissez l’option Côté Nord de la Gaspésie. Vous allez longer le magnifique fleuve St-Laurent en traversant de multiples petits villages portant des noms folkloriques tels que La Martre, Marsoui, Gros-Morne, Manche d’Épée, pour ne nommer que ceux-ci, avec comme destination finale Gaspé, le bout du monde!

Vous gérez votre route comme vous voulez, mais je me permets de vous suggérer quelques petits arrêts, je connais le coin!

Marsoui: Arrêt au casse-croûte Chez Renaud, question de se dégourdir les jambes et s’étourdir les sens. Cette petite cantine en bord de mer vous séduira par son panorama sur l’horizon et ses fameuses patates frites dorées à point.

Mont-Saint-Pierre: On y tient tous les ans le Festival du vol libre. Impressionnant de voir des pilotes de deltaplane quand même. Comme disait Vallières: «C’est pas pour les peureux»!

St-Maxime-du-Mont-Louis: On y arrête pour faire le plein de produits dérivés de la mer chez Atkins et frères.

Grande-Vallée: Après les routes plus que sinueuses du partage de la Madeleine (il se pourrait que vous perdiez votre gomme entre deux croches), vous allez arriver à Grande-Vallée, le 2e village le plus photographié de la péninsule après le village de Percé. Super belle vue! Y’a aussi le Pont Galipeau, un des derniers ponts couverts qu’on retrouve au Québec. (Il en reste moins de 100, faque grouillez-vous à aller en voir un!) 

Après avoir pris quelques clichés et savouré l’accent local, direction Parc National Forillon. Vous pouvez y passer une journée comme une semaine, dépendamment de votre amour pour le plein air!

 Option 2: Vire à droite – La route aux panoramas entre falaises et bords de mer

Vous avez choisi l’option Côté sud. Vous allez passer par la Vallée de la Matapédia pour ensuite longer la Baie-des-Chaleurs, le village de Percé et encore une fois aboutir à Gaspé.

Pour les amateurs d’archéologie, rendez-vous au Parc national de Miguasha, parc reconnu mondialement pour la variété et la qualité de ses fossiles. Pour l’amateur de pêche à la mouche, rendez-vous plutôt sur la rivière Matapédia, elle même reconnue mondialement pour sa pêche au saumon.

Une fois émerveillé par les espèces disparues rencontrées, ou le magnifique poisson pêché,  direction Carleton pour une petite bière locale d’après activité. La microbrasserie Le Naufrageur saura étancher votre soif et sustenter votre appétit. La plage de Carleton est aussi ben cool pour un petit après-midi de baignade.

Cap d’Espoir: Intéressant à cause de son Festi-plage, qu’on appelle en bon français le beach party. Une anecdote de virer une brosse avec du sable dans la raie, ça impressionne toujours dans une conversation (ou pas).

Chandler: La compagnie Moment Factory a créé Nova Lumina, un sentier illuminé, un parcours étoilé qui nous plonge littéralement dans la voie lactée. Un must!  Réservez-vite, les places s’envolent!!

Option 3: Vire à gauche, vire à droite – La route de garnottes aux ours!

Mettons que vous décidez de prendre le côté nord, mais qu’arrivé à Ste-Anne-des-Monts vous tournez à droite à la lumière par inadvertance, ben vous vous enlignez pour une virée dans l’bois! C’est toute une gamme d’émotions que vous vivrez dans le Parc national de la Gaspésie. Vous allez penser que c’est la vie qui vous envoie un message tellement la grandeur des Chic-Chocs va vous enivrer. Au point de vous donner le goût d’une randonnée en forêt ou d’un repas gastronomique au Gîte du mont Albert.

En sortant du parc, y’a plein d’options de routes qui s’offrent à vous.

Avertissement de perdre sa gomme entre deux croches!

Conseil d’ami, gardez votre gauche. Vous emprunterez donc le p’tit parc, c’est comme ça qu’on l’appelle nous les GaspésiensVous roulerez alors sur une route de garnotte pendant 60 km. Qui n’a pas rêvé de voir un ours noir dans son habitat naturel, qui?  Roulez prudemment et enjoyez votre safari gaspésien.

Vous déboucherez alors sur la 198 et arriverez à Murdochville, ancienne ville minière.

Là, c’est plus l’hiver que ça se passe. Le ski est wow. L’été, c’est plus molo, quoique la pêche y est très pratiquée et les amateurs de plein air en auront plein les poumons!

Ensuite, Go pour Gaspé! Encore une fois, avertissement de perdre sa gomme entre deux croches, ça tourne.

Le voyage ne s’arrête pas là, voici une liste précieuse de choses à faire à Gaspé.

– Croisière Gaspé sur mer:  Pour une sortie en mer des plus agréables, contactez Capitaine Simon!
– Festival musique du bout du monde: Pour un week-end musical pas piqué des vers.
– Plage Haldimand: Pour la baignade, le concours de châteaux de sable ou simplement chiller entre amis.

Même si toutes les options de trajets aboutissent à Gaspé, je suggère évidemment de faire le tour de la Gaspésie! Et comme ma grand-mère le disait, il y a autant de chemins qui mènent à Gaspé, qu’il y a de façons de cuire le homard à Petite-Vallée!

Bonne route et surtout, prudence au volant.

 

Il y a une multitude de choses à faire en Gaspésie, pour la liste exhaustive, c’est par ICI!

 

Pour lire un autre texte d’Eve Côté: «Comment reconnaître un vrai Gaspésien et une vraie Gaspésienne?»

  • France Bergeron

    nous partons ce dimanche pour faire le tour de la Gaspésie pour la première fois. J’en suis à 57 ans! Il était temps que je fasse ce raod trip! Tellement hâte de partir!

  • France Bergeron

    nous partons ce dimanche pour faire le tour de la Gaspésie pour la première fois. J’en suis à 57 ans! Il était temps que je fasse ce raod trip! Tellement hâte de partir!

  • Mélanie Vallée

    Dommage de ne pas avoir mentionné les bons endroits avant Marsoui …

  • Julia Arsenault

    Dommage de ne pas avoir mentionné les bons endroits avant Marsoui …