Des fois, je m’ennuie du sentiment d’émerveillement que j’avais quand j’étais plus jeune. Ça arrive souvent quand je suis tannée d’adulter, genre entre une réclamation d’assurances et une course au Canadian Tire pour me racheter des sacs à aspirateur.

«Pourquoi je peux pas retourner à une époque où voir le visage de ma mère réapparaître de derrière une débarbouillette avec un «Coucou» strident me faisait rire jusqu’au hoquet?» me lamentais-je.

Je donnerais mes acomptes provisionnels des six dernières années juste pour pouvoir croire à nouveau que mon oncle Gilbert m’a volé mon nez et qu’il le tient entre deux doigts, ou que ma gardienne Élaine est capable de couper son pouce et de déplacer le boutte le long de son doigt.

La capacité de s’émerveiller, c’est une bonne façon de ne pas finir mort séché dans le caniveau avec des factures.

Je pense que c’est pour ça que je finis toujours par procrastiner sur Tumblr ou Imgur à la recherche de gifs d’illusions d’optique. J’aime ça quand mon cerveau fait trois tours dans mon crâne parce qu’il n’arrive pas à créer du sens à partir de ce que je vois.

Je pense que garder sa capacité de s’émerveiller, c’est, comme le dit si bien François Pérusse, une bonne façon de ne pas finir mort séché dans le caniveau avec des factures.

C’est pourquoi je te présente 5 de mes gifs préférés. Pour vrai, tes yeux n’en croiront pas ton cerveau.

  1. Quand j’ai vu ce gif pour la première fois, j’ai plissé les yeux forts en appréhendant un crash terrible. Puis, en voyant le dénouement, j’ai crié. Fort. Toute seule. Dans mon salon.

  1. Aimerais-tu faire des cauchemars pour le reste de la semaine? Garde les yeux fixés sur la croix au centre et tu verras que les visages des célébrités deviennent de plus en plus terrifiants. Je me méfie désormais de Brad Pitt.

  1. Selon moi, la chambre d’Ames est la meilleure façon de vivre dans le monde d’Alice au Pays des Merveilles dans la vraie vie.

  1. Ici, difficile de résister à l’envie de crier un gros «“TENTION!» au gars, juste avant qu’il ne s’assoie.

  1. Cette barre est grise d’un boutte à l’autre. Le dégradé n’existe pas. Ce n’est pas sans rappeler l’histoire de la couleur de cette robe. Inutile de vous dire que j’ai (encore) poussé un cri ébaubi.

***

Si jamais ces gifs ne t’ont pas satisfait, sache que cet été, le Festival Juste pour rire présente un spectacle qui risque de ravir les amateurs d’illusions, de magie et de beauté. Rêveurs définitifs: un voyage dans l’irréel est un spectacle où nos sens sont transportés dans un univers où tout est possible.

Pour en savoir plus et pour acheter des billets, c’est par ICI!

 

Pour lire un autre texte d’Audrey PM: «5 raisons d’aimer Aziz Ansari».