La télé jeunesse a-t-elle évolué depuis l’arrivée de Netflix? C’est l’immense couverture médiatique de Riverdale et 13 Reasons Why, des séries dites « pour ados ou jeunes adultes », qui nous fait nous poser la question.

D’abord, ce sont deux séries qui, sur certains points, sortent des sentiers battus et évoquent des problématiques différentes, plus nuancées, plus profondes. Puis, on y remarque une plus grande diversité sexuelle et culturelle et des personnages féminins plus forts.

Lorsqu’on regarde tout ça de plus près, on remarque que plus ça change, plus c’est pareil.

Cela dit, lorsqu’on regarde tout ça de plus près, on remarque que plus ça change plus c’est pareil. On évolue, on intègre des intrigues qui s’inscrivent dans l’air du temps, qui reflètent les préoccupations actuelles des jeunes, mais on fait appel aux mêmes histoires, voire aux mêmes stéréotypes de base.

J’ai donc pensé à trois thèmes/codes qui sont toujours présents et qui mériteraient d’être revitalisés au goût du jour.

***

1- Le culte de la cheerleader et du joueur de foot

Des jeunes femmes qui dansent et font des prouesses de gymnastique pour encourager une équipe sportive masculine, on en vu dans une tonne dans des séries. Dans Glee, dans Heroes, dans Save by the bell et combien d’autres. Tout personnage féminin y tentera sa chance. Le statut de la cheerleader est encore aujourd’hui synonyme de beauté et de popularité. C’est indirectement une glorification du culte du corps parfait.

Le statut de la cheerleader est encore aujourd’hui synonyme de beauté et de popularité.

De l’autre côté, le protagoniste masculin de l’histoire fera surement partie de la prestigieuse équipe de sport de l’école. On l’a vu dans The OC, dans Gilmore Girls, dans Gossip Girls. De intrigues tourneront autour des performances de celui-ci. C’est un code tout aussi réducteur que celui de la cheerleader. Il encourage et propose un modèle d’homme très précis : musclé, performant, très attiré par les filles, etc.

Dans 13 Reasons Why, on remarque une certaine évolution du code. Les « cheerleaders » ne sont pas au centre de l’intrigue, le statut n’est qu’accessoire. Le joueur de foot est aussi montré comme étant « imparfait », il est au centre de l’intrigue, mais déconstruit quand même l’image traditionnelle des sportifs.

***

2- Le triangle amoureux

Comme dans One Tree Hill, Gossip Girls, Beverly Hills 90210, Dawson, Buffy the vampire slayer, il est très important d’avoir un triangle amoureux dans une série pour ados. Plusieurs exemples sont aussi à souligner dans Riverdale.

Le problème avec ça? La femme est toujours un peu tendance à s’oublier pour plaire au protagoniste masculin. Puisqu’il est « l’objet convoité », il s’en sort toujours bien.

L’homme aura aussi une passion (souvent le sport ou la musique) qui transcende son amour pour les personnages féminins. Ainsi, les hommes misent souvent plus sur leur personnalité, alors que celle des femmes est souvent plus diluée face à l’amour. Du côté des filles, même si elles ont des passe-temps, des ambitions, « l’homme convoité » sera tristement toujours une priorité.

L’amitié entre deux copines souffrira de ce triangle amoureux.

Et tristement, l’amitié entre deux copines souffrira de ce triangle amoureux. Quand ce n’est pas deux gars remplis de testostérone qui se battront.

Pour lire la suite du texte, c’est par ICI!