Netflix est un puits sans fond où on se perd parfois et d’où on ne remonte pas toujours.

Imagine la scène : tu t’es préparé un super sandwich toasté aux tomates-mayo-sel-poivre-full-estival et tu t’installes pour le déguster avec l’intention de regarder quelque chose d’intéressant sur Netflix en même temps. Mais quoi regarder? Quoi. Regarder. Tu scrolles, tu scrolles, tu scrolles, tu checkes l’heure et il est tout à coup 5 heures plus tard il fait noir et ton sandwich toasté aux tomates est mou et flasque.

C’est là que j’apparais, telle une déesse ex-machina, avec un nouveau sandwich toasté aux tomates tout chaud et une sélection de choix Netflix pour toutes sortes de situations estivales.

Rambo 1, 2 et 3

Surprenant? Que nenni! Trilogie parfaite pour un binge de soirée chaude d’été. À regarder en gang ou en amoureux, avec une sélection de bonbons Runts, Nerds, Gobstoppers et quelques deux-litres d’Orange Crush et de crème soda.

Mustang

Cinq sœurs à l’esprit libre et au cœur sauvage se retrouvent pratiquement séquestrées par leur famille conservatrice, qui souhaite les marier au plus vite. Certains diraient que c’est le Virgin Suicides turc, mais moi je te dis que c’est juste rempli de beauté, de lucidité, d’espoir et de courage. À écouter un après-midi ensoleillé avec une brise fine qui entre dans la pièce en faisant voler les rideaux.

Kumu Hina

Hina Wong-Kalu est mahu, le troisième genre hawaiien. Elle vit «au milieu» : entre homme et femme, entre la culture traditionnelle hawaiienne et sa réalité transgenre actuelle. Elle enseigne la culture traditionnelle aux jeunes hawaiiens et sert de mentor pour plusieurs d’entre eux. Le documentaire suit son parcours personnel et professionnel. C’est tellement émouvant et fort et fascinant et beau. À regarder une journée de pluie où on s’ennuie du soleil.

Master of None

La série géniale d’Aziz Ansari parle d’amour et de dating moderne. C’est drôle et doux-amer et la seconde saison se passe en partie en Italie et ça donne envie de se sauver là-bas pis de dire «Alorrrrrrrra» à tout bout de champ.

Terrace House

Je ne pourrais pas recommander avec assez d’insistance cette télé-réalité japonaise de type Loft Story mais en plus… japonais. C’est tout simplement fascinant de regarder ces jeunes Japonais interagir entre eux. La série parfaite à consommer en rafale pendant une fin de semaine de canicule avec la clim dans l’piton pis un hoodie enfoncé sur la tête.

 

Pour lire un autre texte d’Audrey PM : «3 Séries britanniques sur Netflix pour guérir d’une peine d’amour»