Il y a quelques mois, on avait été chanceux chez URBANIA, un riche Prince-nigérian-ancêtre-de-notre-comptable nous avait remis 300 000 $ et on avait décidé de s’acheter une maison. Trois mois plus tard, on a déjà claqué les deux tiers en fidget spinner et en bijoux d’Eric Lapointe

Et avec les beaux jours qui reviennent, les envies de faire du canoë de bon matin et les envies de pique-nique au bord du lac avec des mouches sul’ jambon ont eu raison de nous. On veut s’acheter un chalet, n’importe où!

Bon aussi, il faut avouer quelque chose… On a un peu menti. On a pris des chalets entre 75 000 $ et 100 000 $, préférablement au bord de l’eau et encore plus préférablement avec fuck all personne autour. Mais me semble que ce serait un titre crissement long  » Ça ressemble à quoi un chalet de 75 000 $ à 100 000 $ à travers le Québec, selon nos critères d’éloignement de la société et nos envies d’eaux pures environnantes?» Ça ferait un peu trop chronique de Pierre-Yves McSween mettons.

***

St-Valérien

Celui-ci on le veut juste pour amener un rocking-chair, se mettre devant et cracher dans une vieille canne, en écoutant d’la country.

***

Péribonka

On l’aime, celui-là, pour le petit salon extérieur en bordure de lac. Comme ça, on pourra être à l’affût en tout temps pour voir des baleines bleues sauter. Sait-on jamais, le prince nigérian nous a dit qu’il en avait déjà vu.

 ***

Saint-Marcellin

La verrière de ce chalet est parfaite. Un bel aquarium pour les vacances!

***

Métabetchouan

On aimerait avoir notre chalet là juste pour être sûr que le moins de gens possible ne retiennent le nom. Comme ça on sera tranquille dans notre chalet, à partager nos Doritos avec les p’tits canards. C’est aussi le lac parfait pour nos entraînements intensifs de pédalo.

***

Saint-Thomas-Didyme

On s’est dit qu’il était parfait pour organiser des reconstitutions de Battle Royale/Hunger Games. En plus, y’a une belle vue depuis la maison pour observer les participants manger des racines et s’entretuer pendant qu’on est au chaud. ÇA c’est des vacances.

 

***

Rouyn-Noranda

Le chalet parfait pour fuir le week-end de F1 à Montréal, prendre une barque et se poser au milieu du lac avec un p’tit pack. Pis encore chialer contre la F1, mais au calme cette fois.

***

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Shout out au plus beau poster de Mustang de tout le Saguenay.

***

St-Michel-Des-Saints

Là aussi, on est sur une presqu’île, ça fonctionne pour notre projet Hunger Games! Par contre, aucune image de l’intérieur… Ça sent les travaux pas finis.

 

Alors on prend lequel?

 

Pour lire un autre texte de Fabien Kerneis : «Quel avenir pour le Silo n° 5 du Vieux-Port de Montréal?»