Je suis vraiment fasciné par le temps dernièrement. Je sais que c’est jeune 25 ans pour dire «Ça va trop vite», mais ça va vraiment trop vite.

J’ai 25 ans. 25 ans. Il me semble qu’il n’y a pas si longtemps, mes souvenirs commençaient tous par «l’année passée». Maintenant, j’ai des souvenirs qui ont l’âge d’entrer au secondaire. J’ai des souvenirs qui ont des seins qui poussent et qui essaient d’acheter de l’alcool avec une fausse carte.

J’essaie donc de me concentrer à vivre dans le moment présent. On dit ça souvent «il faut vivre dans le moment présent». Je trouve ça contreproductif de dire «il faut» avant «vivre dans le moment présent».

«Il faut» ben des affaires ces temps-ci. Il faut faire du compost alors que j’arrive à peine à recycler comme il faut. Mais, il le faut.

Il faut faire du yoga et manger du kale. Il faut boycotter McDo et autres fast foods méchants, pour je ne me rappelle même plus quelle raison.

Il faut faire du sport, mais pas du crossfit parce que ce n’est pas bon qu’«y disent». Qui ça «y»? Les gens sur Internet.

Il faut tomber en amour. Il faut faire des enfants. Il faut se marier. Il faut que le mariage soit pinterest.

Il faut être fin avec tout le monde, sauf les intimidateurs, eux il faut les planter, et non les écouter et les comprendre.

Il faut lire le livre, pas voir le film, sinon, tu es comme moins bon. Il faut voir les films sous-titrés, ça c’est bon.

Il faut aller au théâtre plutôt qu’écouter Netflix. Si t’écoutes Netflix, il te faut Popcorn Time. Si tu as Popcorn Time, il te faut un projecteur et un bon système de son. Il faut écouter toutes les séries télé avant tout le monde. De toute façon, tout ça ne sert à rien, parce que ce qu’il faut vraiment, c’est aller au musée.

Il faut laisser sa place aux gens dans le métro parce qu’il faut prendre le transport en commun. Il faut acheter local, parce qu’il parait que H&M ce n’est pas bon, mais j’aime David Beckham et j’ai vu sa pub en sous-vêtement, donc j’y vais, mais juste pendant les finales de soccer. Il faut dire foot.

Je n’ai que 25 ans. Ma vie est encore simple. C’est faux qu’il faut tant que ça.

Il faut écrire aux gens sur Facebook quand c’est leur anniversaire. Il ne faut pas les unfriend même si on ne les connait pas, tout d’un coup que je le croiserais et qu’il faudrait que je lui parle.

Il faut avoir un beau compte Instagram. Il faut mettre des filtres, mais il ne faut pas que ça paraisse.

Il faut plaire à tout le monde, mais avoir l’air de s’en foutre. Il faut être contre ce qui est «mainstream», mais être «grand public». Sinon, il faut être rebelle, mais quand même trouver du travail.

Il faut avoir une opinion sur tout. Il faut être outré, et ce, même quand on n’est pas très au courant parce qu’il faut être au courant.

Il faut être indépendant, mais il faut prendre des nouvelles. Il faut appeler, et ne pas texter au volant.

Il faut avoir beaucoup de likes et trender. Il faut avoir l’air big, mais rester le même. Il faut veiller avec les grands, mais remercier ses parents.

Il faut être fidèle. Il faut vivre sa jeunesse. Il faut se protéger. Il faut faire des folies. Il faut se faire tester. Il faut tomber en amour. Il faut faire des enfants. Il faut se marier. Il faut que le mariage soit pinterest. Il faut qu’il soit unique, mais classique, mais funky, mais pas trop, mais on n’est pas croyant, mais la grand-mère de la tante du cousin est croyante donc on va tous faire semblant pour elle, et open bar sinon ça fait cheap.

Il faut ben des affaires, et je n’ai que 25 ans. Ma vie est encore simple. C’est faux qu’il faut tant que ça. Parce que l’important, c’est de vivre là, maintenant. C’est d’être heureux. Être épanoui. Tripper. Rire. Pleurer. Ressentir. Il ne faut rien pentoute. Parce que «falloir» ne se conjugue pas au «je».

 

 

Pour lire un autre texte de Jay Du Temple: «Merci de m’avoir jugé».

  • Kim marcil

    Il faut que je partage😉

  • Alexandre Normandeau

    Beau texte. À la base, si tu te fous de ce que les autres pensent de ta vie et de tes choix, les « il faut » ont tendance à disparaître…et c’est pas mal libérateur!

  • Maude Guilbault

    Boom phrase : Parce que «falloir» ne se conjugue pas au «je». That’s it.

  • Jessika Marcoux

    On a l’habitude de dire chez nous que lorsque ta phrase commence avec un « il faut » c’est clairement que ça te tente pas de le faire ET/OU que tu ne le feras pas… ou du moins pas de gaieté de coeur.
    Réfléchissons plutôt à pourquoi il faudrait faire quelque chose, qu’est-ce qui nous penche du côté du « j’ai vraiment pas l’gout de le faire, mais j’vais le faire quand même » .. parce que c’est clair que tous les il faut de ce monde ont été fait par des attentes de la société, l’envie de plaire, de se fondre dans le moule & impresisonner. Mais pourquoi? Au fond, on n’a qu’une vie à vivre, je n’ai que 25 printemps de fait, pourquoi je devrais absolument me conformer à ce que tout le monde dit & souhaite pour moi, alors qu’il est clair qu’on doit bien encore être les meilleures personnes pour savoir ce qui nous plait à nous-mêmes.
    Bref, je vais utiliser le seul Il faut agréable de ce texte qui n’est pas négatif.
    J’dois y aller, il faut que j’aille écouter Harry Potter. Bonne journée :)