Si t’es allé sur internet dans la dernière année, tu connais Julien Lacroix. Ses capsules humoristiques se partagent comme la grippe à Noël. Son personnage d’ado-enfant attardé-immature-arrogant-loser séduit. Ses textes surprennent. Et son public en redemande.

On a contacté Julien Lacroix à nos risques et périls pour lui proposer un « Complète la phrase… » sur des sujets sérieux. On n’est pas encore sur que c’était une bonne idée, mais si tu lis ça, c’est parce que c’est déjà publié, donc y’é trop tard pour reculer.

On assume.

 

Le système de péréquation au Canada… inutile de s’y attarder, le Québec est un pays!! C’est mon petit côté baby-boomers, sauf que moi je n’apporte pas ma chaise dans les festivals et après un verre de vin, je ne commence pas à écrire en majuscule sur les réseaux sociaux.

 

La seule certitude c’est… que chaque lecteur va acheter des billets pour Voisiquement-moi, il reste une représentation à Montréal et une à Québec. Go!

 

Pour régler la famine dans le Monde… je loue tous les sièges d’un avion et je les remplis de tous les plats cuisinés avec la nourriture jetée dans les épiceries, restaurants, etc… En même temps ce n’est peut-être pas l’idéal, on dit que l’appétit vient en mangeant… Ouin…

 

L’intimidation au secondaire, il faut que… tu sois plus intelligent que l’intimidateur. À mon avis, les intimidateurs sont des lâches qui s’attaquent aux plus faibles. Si j’te vois intimider quelqu’un, je m’occupe personnellement de t’intimider… Ouin… C’est comme être raciste envers un raciste… Je crois que la vraie solution vient de l’éducation de tes parents.

 

Le tabac tue… c’est un «cercle Claude» — ou vicieux, en l’honneur de mon oncle — les cigarettes rapportent de l’argent à des compagnies, tuent ses consommateurs et coûtent de l’argent aux contribuables parce qu’on fini tous par tousser du sang à l’urgence. Je ne comprends pas comment on peut laisser sur le marché des petits tubes poison. Dans 1000 ans on va faire rire de nous dans les livres d’histoires.

 

C’est important d’acheter des produits locaux… depuis que j’ai vu le documentaire The True Cost qui parle de l’effondrement du Rana Plaza j’avoue avoir décidé de repenser ma façon de consommer des vêtements. C’est pourquoi je n’achète plus de vêtement à faible coût (H&M et compagnie) et dont la fabrication est faite dans les pays défavorisés. J’ai décidé d’acheter le plus possible des vêtements montréalais, je ne vais pas nommer de nom, mais si jamais une compagnie locale veut me commanditer, appeler ma gérante… ma coloc… ouin ma mère. 

 

Tous les animaux du Monde… sont importants, par conte je trouve ça toujours impressionnant à quel point on a plus pitié d’un animal que d’un humain. Paradoxalement, on s’exalte de cuteness devant un beau renard et on le porte fièrement notre Canada Goose. C’est peut-être parce que jeunes nous avons été élevé avec des films ou les animaux parlaient. On aurait dû avoir un Disney avec un jeune enfant syrien… Ça nous allumerait peut-être un peu.

 

Le capitalisme sauvage, je trouve que… c’est très compliqué à comprendre: je ne dois pas manger ça parce que ça vient de là, je ne dois pas acheter ça parce que c’est fait comme ça, je dois racheter ça parce que ça a été programmé pour briser. J’ai l’impression que la solution c’est d’être seul dans la forêt avec de l’eau et des feuilles et encore là, seul, je ne crois pas pouvoir changer grand-chose. Je ne peux pas convaincre tout le monde, je ne parle pas très bien anglais.

 

Le néant… c’est dans les yeux du public de Peter Macleod quand il écoute La soirée est encore jeune; c’est les chroniques signées Richard Martineau; c’est l’opinion politique d’un gars qui a déjà dit «on va aller cruiser de la p’tite pourrite à soir» .

 

Quand une fille dit «non», c’est… non! Je crois que les hommes ont un pas à faire dans l’écoute de l’autre. Il peut être difficile de dire clairement non, mais les signes ne manquent jamais de clarté. Faut savoir demander si c’est oui ou non pour elle, et non pas prendre pour acquis que ça l’est! Quand c’est non, c’est non, à part quand ma mère t’offre une deuxième assiette de lasagne.

 

Avant le Big Bang, il y avait… Tellement de choses selon les catholiques.

 

Après la vie… il y a tellement de choses selon les catholiques hihi. Personnellement je crois qu’il n’y a rien. Je crois aussi qu’après cinq générations pour 99,9999% des humains plus personne ne va parler de nous. C’est pour ça qu’il faut profiter de la vie à 100%, soyez voisiquement-vous !

 

Bon ben finalement, ça prenait URBANIA pour faire dire des choses intelligentes à Julien Lacroix! On savait qu’il était hilarant, ça, c’est établi dès que tu regardes 10 secondes d’une de ses capsules web ou un de ses numéros de scènes. Mais on sait maintenant qu’en plus, il a des opinions, des points de vue intéressants et une conscience sociale. Ne misez pas l’argent de l’épicerie sur sa future carrière en politique, cependant. C’est dans nos fils d’actualité et aussi sur scène, en tournée avec Mehdi Bousaidan qu’on aime voir Julien Lacroix. Et il faudra s’y habituer, car il y sera encore longtemps.

 

 

Pour lire un autre texte d’Antoine Desjardins-Cauchon: «Complète la phrase avec Gabriel Nadeau-Dubois».