La bonne nouvelle est sortie: Love Actually 2 est en route! Je pense que le titre sera Love Lately.

J’en ai donc profité pour faire quelque chose que je n’ai jamais fait auparavant: le résumé d’un film!

Love Actually présente neuf histoires qui se rejoignent toutes (ou presque) à la fin du film lors du spectacle de Noël présenté à l’école primaire du quartier. Je te résume chacune des neuf histoires:

  1. La rockstar et son gérant

Billy Mack, un has been de la pop britannique (heureux mélange entre la nonchalance de Jean-Pierre Ferland, le rythme de vie d’Éric Lapointe et le look de Steven Tyler) tente un retour en faisant un remix cheap d’une chanson qu’il avait fait dans le passé en remplaçant «love is all around me» par «Christmas is all around me». Fin renard.

Il est déplacé, dégoutant, hautain, mais surtout, il s’en sacre complètement. Il lance un pari particulièrement juvénile: si sa chanson est numéro un à Noël, il fait le show complètement nu. Ce qui devait arriver arriva. Plusieurs vedettes l’invitent à festoyer sa victoire, mais il décide d’aller rejoindre son gérant Joe qui le suit depuis le début pour lui dire qu’il est l’amour de sa vie. (Pas sexuellement, juste «amour» wise.)

Dans le deux, je pense que la pop star aura rencontré Dieu en désintox et présentera un album «A Capella». Ironiquement, son gérant sera mort d’une overdose.

  1. Le pré-pubère et l’étudiante étrangère

Sam, un pré-pubère de 11 ans perd sa mère. (Ça sonne triste, mais continue, ça devient funky/cute) Son beau-père Daniel est inquiet. Il pense qu’il gère mal son deuil, mais au contraire, le kid se sent un peu mal de ne pas avoir la tête au décès de sa mère, mais plutôt à Joanna, la presque-pubère fille en échange dans sa classe, de qui il est follement amoureux.

Le beau-père de Sam l’invite à courir après dans l’aéroport, transgresser plusieurs lois pour lui dire qu’il l’aime.

Il apprend à jouer de la batterie pour en jouer au spectacle de fin d’année afin de l’impressionner; elle qui chante aussi bien que les ombres de Beyoncé aussi appelées «les deux autres Destiny’s Child».

Il joue. Elle semble s’en foutre. Elle part à l’aéroport. Le beau-père de Sam l’invite à courir après dans l’aéroport, transgresser plusieurs lois pour se rendre à la porte de l’avion de Johanna pour lui dire qu’il l’aime. Elle revient lui donner un bec sur la joue. Ils sont heureux.

Dans le deux, je pense que Sam sortira de ses 15 années d’incarcération, tatoué de la tête aux pieds, en grosse shape sale, et on le verra enregistrer un album de rap mémorablement violent.

  1. Les doublures de film porno timides

Jack et Judie sont deux doublures pour des scènes de fesses dans des films. Ils sont donc pratiquement nus l’un sur l’autre, mais font du small talk très sympathique. Ils sont un peu gênés, c’est très tendre. (Je fais mon analyse cinématographique. Je te rappelle que j’ai un DEC en arts et lettres. Je pense qu’ici, le réalisateur a voulu mettre en relief le contraste entre le fait de tourner des scènes de nus et d’être très loin de la vulgarité ou même tout simplement d’être à l’aise.)

Finalement, le garçon accompagne la dame jusqu’à son appartement et l’invite à aller manger. Offre qu’elle accepte automatiquement avec un grand sourire. Ils entrent chacun chez eux sans même avoir de contact physique.

Dans le deux, je pense qu’ils seront devenus un couple de pornstars très populaires.

  1. Le premier ministre Hugh Grant

Hugh Grant aka David gagne l’élection et devient premier ministre de la Grande-Bretagne. Déjà là, tu vois que c’est une fiction comique. J’aime beaucoup Hugh, mais de là à être premier ministre…Avouons qu’il a la face d’un gars mélangé par un sudoku.

Il tombe en amour avec son assistante Nathalie qui est une jolie jeune dame maladroitement vulgaire. (Elle dit fuck sans le vouloir.)

Les gens applaudissent le premier ministre qui frenche devant tout le monde.

Il la met à la porte parce qu’il ne veut pas être déconcentré dans son travail. Elle lui écrit une lettre pour Noël. Il fait du porte-à-porte sur l’une des plus longues rues de Londres pour la retrouver, ce qu’il réussit à faire en moins de quelques heures. Comme si je faisais du porte-à-porte sur le boulevard Taschereau.

Il la retrouve et va au spectacle avec elle où ils s’embrassent en cachette derrière le rideau qui finalement, tombe pour clore le spectacle. Les gens applaudissent le premier ministre qui frenche. Bravo Hugh!

Dans le deux, je pense que Hugh l’aura trompé avec Sandra Bullock dans un autre film et devra une pension alimentaire énorme à son ex-femme qui se présentera aux prochaines élections, gagnera et fera la même chose à son mari, qui, dans le trois, lui fera la même chose, etc.

  1. Severus Rogue

Feu Alan Rickman qui jouait feu Severus Rogue joue ici, Harry (pas Potter, un autre, mais beau hasard! TOUTE EST DANS TOUTE!) achète un cadeau vraiment plus beau à sa secrétaire Mia, qui lui tourne autour, qu’à sa femme Karen. Elle s’en rend compte. Il ne la trompe pas, mais c’est comme si.

Il fait vivre sensiblement la même chose à sa femme qu’à (spoiler alert) Voldemort aka Tu-Sais-Qui dans Harry Potter alors qu’il se rend compte que Rogue est réellement dans l’équipe de Dumbledore.

Dans le deux, les passages de Alan Rickman seront des passages de cours de potions de Harry Potter.

  1. Le meilleur ami qui brise presque le brocode

Mark trippe sur Juliet, la nouvelle femme de son meilleur ami Peter. Il est en charge de filmer le mariage et fait un jump cut de plans beaucoup trop rapprochés de la mariée (elle trouve ça cute, mais en vérité, c’est totalement creep).

Il est extrêmement distant avec elle. Elle pense qu’il la déteste, mais il lui avoue que c’est tout le contraire en allant cogner chez son meilleur ami, elle répond, il part une radio d’une chorale et lui a écrit une suite de choses cutes/comiques sur des grands cartons blancs pour finalement lui avouer son amour. Il quitte. Elle court dans la rue lui donner un bec, et tout le monde trouve ça donc cute, mais elle a embrassé le meilleur ami de son mari.

Dans le deux, Mark est devenu réalisateur de films pornos avec ses deux vedettes préférées: les doublures timides!

  1. L’auteur et la femme de ménage

Colin Firth joue Jamie, un auteur de romans qui quitte sa femme parce qu’elle le trompe avec son frère. Tu parles d’un frère toi…

Il part en France écrire un roman dans un chalet reclus. Aurélia, une Portugaise, agit à titre de femme de ménage. Il doit aller la chercher le matin et la porter le soir. C’est le couple du film entre lesquels il y a la plus forte tension sexuelle alors qu’ils ne se parlent presque pas, puisqu’ils ne comprennent pas la langue de l’autre.

On avait beau être en 2003, Jamie écrivait son roman à la dactylo (c’est le premier hipster au monde). Sans le vouloir, alors qu’il écrit à l’extérieur, elle fait partir au vent tout son roman ou presque.

Elle se met en sous-vêtement pour aller chercher les pages tombées dans le lac. Il saute à l’eau beaucoup trop tard et pour absolument rien du tout.

Dans le film, le Portugal ressemble au village d’antan de Drummondville.

Alors qu’il la ramène pour la dernière fois avant son départ, il lui avoue que le highlight de ses journées était ses rides de char avec elle (son roman doit être bon…).

Il apprend le portugais, part à Noël la demander en mariage dans son pays qui est dépeint comme le village d’antan de Drummondville. Elle dit oui. C’est magnifique.

Dans le deux, son frère couchera avec sa femme. Il écrira un livre intitulé Bouillon de poulet pour les cocus qui sera un grand best-seller.

  1. La sœur dévouée et le gars qu’on ne pensait pas en forme

Sarah qui travaille pour Rogue/Harry/Alan Rickman est secrètement, mais follement amoureuse de Karl son collègue, et ce, depuis la première fois qu’elle l’a vu.

Karl est plus en shape qu’il en a l’air.

Rogue lui dit de faire un move lors du party de Noël (facile à dire pour un presqu’infidèle). Karl invite Sarah à danser sur Rock your Body de Justin Timberlake. Elle accepte. À la seconde où ils se mettent à danser, la chanson change pour Turn me on de Norah Jones (c’est un slow un peu cochon si t’écoutes les paroles).

Ils entrent chez Sarah, commencent à s’embrasser, enlèvent leur linge. À ce moment-là, tout le monde se dit: «Caline, Karl est pas mal plus en shape qu’il en a l’air.» Ils se font interrompre par un appel téléphonique.

Sarah a un frère atteint de déficience intellectuelle dont elle s’occupe beaucoup. Elle va le rejoindre et l’histoire de Karl et elle est malheureusement impossible puisqu’elle est une aidante naturelle à temps plein.

Dans le deux, Karl sera une star Instagram grâce à ces vidéos en chest qu’il fait en s’entrainant et Sarah fera vœu de chasteté en faisant Compostelle nu pieds.

  1. Le British en Amérique

Colin est un Weasley mais ne le sait pas. Il veut «pogner», mais ça ne fonctionne pas du tout. Il décide de partir en Amérique, là où son accent, selon lui, fera tomber les dames à ses pieds. Tony, son ami, lui dit que cela ne fonctionnera pas, qu’il est tout simplement laid.

Il arrive dans le sud des États-Unis, où, dans le premier bar où il entre, trois magnifiques jeunes femmes le désirent. Il entre avec les trois, et c’est un message d’espoir pour tous les gens qui se trouvent laids.

Dans le deux, on apprendra que c’est lui Dan Bilzerian.

Love actually is all around

 

Pour lire un autre texte de Jay du Temple: «The Notebook pour les nuls».

  • Pa

    Pas mal, le résumé ;) Seulement, Aurélia est portugaise, pas roumaine. Jamie apprend d’ailleurs à parler portugais et la rejoint à Marseille à la fin.

  • KK

    « Il pense qu’il gère mal son deuil, mais au contraire, le kid se sent un peu mal de ne pas avoir la tête au décès de sa mère, mais plutôt à Joanna, la presque-pubère fille en échange dans sa classe, de qui il est follement amoureux. »

    Ça doit être parce que Joanna s’adonne aussi à être le nom de la mère décédée. Comme quoi, tout le film est vraiment plus creepy que cute.