«Ce qu’on sait pas, ça fait pas mal!»

Cette phrase, c’est Roy Dupuis qui la crie dans Mémoires affectives, un film québécois de 2004 réalisé par Francis Leclerc. J’avais adoré cette scène et la phrase m’avait marquée… Ce qu’on ne sait pas, est-ce que ça ne fait vraiment pas mal? Pas sûre. Des fois, ce qu’on ne sait pas, ça nous détruit.

C’est avec cette phrase en tête que j’ai cherché parmi les citations et titres célèbres de films québécois, des classiques qui seraient amusants à revisiter (et moins emo que le cri du coeur de Roy Dupuis).

On a demandé à Pier-Luc Funk de se prêter au jeu du «complète la phrase»!

Pour se prêter au jeu, j’ai demandé à nul autre que Pier-Luc Funk, qui remplit cette année le rôle de porte-parole des Rendez-vous du cinéma québécois. Roulement de tambour (ou lion MGM qui rugit): après les Soeurs Boulay et Boom Desjardins, c’est au tour de Pier-Luc Funk de se prêter au jeu du «complète la phrase»!

La guerre, la guerre c’pas une raison pour… tuer du monde, en général. Il faudrait vraiment arrêter ça. Ça n’a pas de bon sens qu’on n’ait pas encore compris, malgré toutes nos expériences et notre passé, que de tuer des gens, ça ne mène à rien. Il faut absolument qu’on commence à le réaliser et qu’on y mette un terme.

Bon cop… de café. Pour m’aider à traverser la journée! Souvent, malheureusement, ça m’en prend un pour me réveiller… Puis un deuxième vers 2h – 2h30. Puis un autre en fin de journée. Pas surprenant que je dorme mal la nuit, finalement.

J’ai tué… ma fixation à avoir peur de ce que j’allais faire dans la vie. Plus les années passent, plus je continue à me dire que ce que je fais dans la vie, c’est ce que je veux faire pour le restant de mes jours. Je vais toujours travailler pour que ça reste exactement comme ça. J’ai la chance de faire le métier de mes rêves depuis 10 ans, pis j’ai tout sauf envie que ça s’arrête.

Un 32 août sur… mon calendrier!? Malheureusement, je n’ai jamais vu ça! Mais j’avoue que ça ne me dérangerait pas trop d’avoir une journée de plus. Ça me donnerait le temps de faire des affaires que je n’ai pas le temps de faire. Genre… prendre des marches.

Un crabe dans la… culotte. Ce n’est pas souhaitable!

Embrasse-moi comme… si j’étais la personne avec qui tu voulais partager ta vie. Même si c’est juste pour une nuit, faisons semblant qu’on est dû pour un petit bout d’éternité… Hey, minou que j’suis poétique quand je veux! Je devrais me starter un recueil de textes ou quelque chose dans le genre. J’vais faire ça le 32 août!

Ce à quoi je réponds: le 32 août, le 32 août, ce n’est pas une raison pour s’empêcher de tout faire!

***

Consultez donc dès maintenant la programmation des 35e Rendez-vous du cinéma québécois… Qui sait, certains dialogues des films présentés deviendront peut-être des classiques!

———-