On a tous une poignée de «vieilles» chansons des années 2000 qui traînent (encore) dans notre iPod et procurent à l’occasion quelques moments de honte. Mettre son iPod en lecture aléatoire lors d’un diner est devenu une épreuve risquée, si un Blink cent-quatre-vingt-deux se place entre un Dear Denizen et l’album de Chocolat, watch out ta goutte de sueur sur le front.

Créer du neuf avec du vieux, grâce au mash-up!

Comme un vieil ami qui aurait complètement viré douchebag, on en a honte de ces musiques-là, mais … on les garde quand même pas loin, au cas où.

Pour dépoussiérer ces vieilles tounes et rendre hommage à la musique des années 2000, le site «The magic ipod» propose de créer du neuf avec du vieux grâce au principe du mash-up (c’est-à-dire mélanger deux ou trois chansons ensemble).

***

Comment ça marche? 

Choisissez une track de la liste de gauche et cliquez dessus.
Maintenez le clic jusqu’à faire glisser cette musique sur l’une des chansons de la liste de droite.
Criez «Levez les bras en l’air» ou «put your hands up» selon votre mood.
Vous êtes un Dj. Champagne.

***

Chez URBANIA, on s’est dit que c’était le site parfait pour embrasser notre nostalgie de la vie d’ado, tout en dansant.

Personnellement, j’ai déjà tenu un blog sur lequel je postais les paroles des chansons d’Eminem, juste des paroles que je ne comprenais même pas (le genre de blogue totalement inutile oui). Mais en même temps, je torturais ma mère à force d’essayer de jouer du Franz Ferdinand à la guitare électrique, sur mon ampli cheap.

Aujourd’hui, en mixant «The real slim shady» avec «Take me out» de Franz Ferdinand, je me rends compte que tout cela avait finalement un sens. Je vais enfin pouvoir prouver à ma mère que j’étais un enfant normal et que tous les docteurs se trompaient.

***

Pour celui qui est un gros gangsta dans sa tête et porte son pantalon au niveau des cuisses, mais qui a cruisé sa blonde en lui chantant du The Fray après une journée à cueillir des pommes. Toute est dans toute, grâce au mix «Over my head» et «Get Low» de Lil Jon.

***

Pour celles qui avaient tapissés leur chambre d’ado de posters d’Avril Lavigne (collés entre des posters de poney) et qui espère se racheter une crédibilité en suivant Soulja Boy sur Instagram, on vous propose «Crank that» mixé avec «Complicated».

***

Pour ceux et celles qui faisaient des pompes et des tractions, le son à fond sur 50 cent mais dont la conscience politique s’élevait grâce à l’album «American Idiot» de Green day. Toute est dans toute : «In da club» mixé avec «Boulevard of broken dreams».

Sinon, le mash-up de Kanye West et «Seven nation army» des White Stripes vaut clairement le coup d’oreille.

 

 

Pour lire un autre texte de Fabien Kerneis: «Le contre-pouvoir citoyen à travers la musique».

——-