Une thérapie pour Noune-Alexandre

« D’abord, je dois vous dire que les chats ne peuvent pas être jaloux. »

Mon entretien avec Daniel Fillion, cofondateur d’Éduchateur (la plus important cabinet de consultants en comportement félin au Canada) commence fort.

– Pardon? Noune-Alexandre ne serait pas un chat abusif?
– La jalousie et la vengeance ne font pas partie du schème émotif du chat. Il y a cependant d’autres explications qui vont nous permettre de décoder ce qui lui arrive.
– On peut l’empêcher d’être agressif?
– Bien sûr que oui!
Daniel Filion est un comportementaliste félin; on le décrit souvent comme un psychologue pour chat (nos excuses à l’Ordre des psychologues du Québec). Il m’assure que son équipe et lui règlent la grande majorité des cas qui leur sont soumis, cas qui sont à 70 % liés à la litière. Est-ce que tout se passe dans la tête du chat? Pas nécessairement. « Tout problème de comportement peut avoir une cause médicale, il faut donc éliminer cette hypothèse en voyant d’abord un vétérinaire et ensuite traiter le comportement », m’explique Daniel Filion.

Mon chat a la fâcheuse habitude de m’attaquer sans prévenir quand je le flatte.

Mon chat a déjà vu un vétérinaire. Depuis, dans son dossier médical, on trouve la note « grave trouble d’agressivité »… Je sais de source sûre que son côté dring-dring-pow-pow n’est lié à aucun trouble corporel. C’est donc ici que pourrait intervenir Daniel Filion avec l’une de ses nombreuses formations, une consultation privée, ou encore sa page Facebook portant sur le comportement félin (la plus populaire du genre dans toute la francophonie): « On répond à tous les messages. On veut éviter les euthanasies et les abandon s», m’explique-t-il.

Je poursuis mon entretien avec Daniel Filion en lui parlant des troubles de mon chat :

«Mon chat a la fâcheuse habitude de m’attaquer sans prévenir quand je le flatte. Je me sens prisonnière de l’amour que je lui porte, je vis dans la peur, aidez-moi ! »

C’est à ce moment que l’expert me parle du syndrome du chat caressé-mordeur. En gros : mon animal adore être flatté, mais son corps est sensible. Un problème qui se règle plutôt facilement, selon le comportementaliste. Il me conseille de me concentrer sur le cou de Noune-Alexandre, une zone moins sensible, et d’éviter ses hanches, grande source de colère.

Comment se fait-il donc qu’on n’arrive toujours pas à comprendre nos minous?

Si le problème persiste, le comportementaliste et moi pourrions nous donner un rendez-vous virtuel. En fait, dans la majorité des cas, nul besoin de voir le chat. Selon Daniel Filion, une simple analyse de l’environnement dans lequel évolue l’animal et des questions posées à son maître permettent à Éduchateur de régler le problème. (Mais notons qu’après plus d’un mois sans caresse sur le fessier, mon chat a honnêtement un tempérament beaucoup plus agréable. J’ai quasiment cessé de le surnommer « mon petite Claude Poirier »…)

Le chat est l’animal domestique le plus populaire de l’Occident; il y a trois fois plus de chats que de chiens dans les maisons nord-américaines et européennes, indique Daniel Filion. Comment se fait-il donc qu’on n’arrive toujours pas à comprendre nos minous? Il me répond : « Le chat n’a pas encore le statut d’animal dont on doit s’occuper, contrairement au chien. Il a la réputation d’être indépendant. Et l’animal ne vaut rien, monétairement parlant ; tu ouvres ta porte et il y en a un qui va entrer! Donc quand notre chat a des problèmes, on n’a pas tendance à essayer de les régler. Pourtant notre chat a des besoins, et on peut l’aider.»

Noune-Alexandre Gallagher, nous allons te sauver. Que ce soit avec une thérapie… ou la réhabilitation de son système nerveux. (Vous avez bien lu.)

 

 

 

Pour lire la suite du magazine spécial chats, c’est par ici: «Un massage pour un chat tendu».

——–