1 / 20
2 / 20
3 / 20
4 / 20
5 / 20
6 / 20
7 / 20
8 / 20
9 / 20
10 / 20
11 / 20
12 / 20
13 / 20
14 / 20
15 / 20
16 / 20
17 / 20
18 / 20
19 / 20
20 / 20

Souvent décrite comme une activiste, Niti Mueth exprime ses opinions à travers ses œuvres. Elle prône l’acceptation de soi et dessine les injustices sociales. Elle expose les femmes de couleur dans toutes leurs diversités et leurs réalités avec simplicité. Son art oscille entre tradition et urbanité pour démontrer l’empowerment qui les habite. #TheWomanPower

J’ai pu m’asseoir avec cette Montréalaise de 21 ans, pour lui poser quelques questions.

On sent à travers ton univers que tu as une profonde affection pour les femmes de couleur et leur culture. Comment décrirais-tu ton art et d’où provient ton inspiration?

Mon art est « coloré ». Il est représentatif de mon entourage. Il s’inspire entre autres de ma personne, une femme de couleur. J’ai grandi et évolué dans des endroits très multiculturels et diversifiés. On vivait beaucoup d’expériences communes donc c’était facile de s’en inspirer. Mon inspiration vient aussi des réseaux sociaux! Je passe beaucoup de temps à regarder des images de gens et à les examiner. Ça sonne creepy, mais j’aime beaucoup l’être humain, les visages, les corps, les formes, les couleurs. Ça m’inspire beaucoup!

 

Je passe beaucoup de temps à regarder des images de gens et à les examiner. Ça sonne creepy mais j’aime beaucoup l’être humain, les visages, les corps, les formes, les couleurs.

En tant qu’enfant d’immigrants, j’ai conscience qu’on nous pousse à avoir un métier dit traditionnel pour s’assurer d’une certaine stabilité. Cependant, de plus en plus de personnes décident de créer leur propre destinée, comme toi! Quand est-ce que tu es tombée en amour avec ton métier?

J’ai toujours su que je serais une artiste, peu importe les circonstances. Je pense que j’étais en amour avec mon métier avant même de savoir que ça allait vraiment être mon métier. C’est vrai que c’est dur parce que souvent les parents immigrants ont des attentes envers leurs enfants. Depuis que j’ai choisi l’art comme choix de carrière, je vis un combat constant non seulement avec cette mentalité que certains métiers ne sont pas considérés comme étant « respectables », mais aussi avec moi-même, ma propre conscience. Il faut encore que je fasse mes preuves j’imagine.

L’art de Neetzie permet à toutes les femmes de ce monde de se reconnaître à leur juste valeur.

Qu’est-ce que le futur te réserve, du moins pour 2017?

De grandes choses! Chaque jour pour moi est une nouvelle opportunité d’apprendre et de grandir, mais surtout de m’améliorer et de travailler sur de nouveaux projets. Je pense que je ne suis qu’au début de ma carrière. J’ai beaucoup d’idées, ça bouillonne beaucoup dans ma tête. Pour 2017, attendez-vous à de nouveaux projets et d’autres expositions. Je ne peux pas encore vous donner de détails, mais pour l’instant restez à l’affût!

L’art de Neetzie permet à toutes les femmes de ce monde, peu importe leur couleur, culture, taille, apparence de se reconnaître à leur juste valeur, et c’est ce qui est beau dans ses œuvres. Des femmes, juste des femmes.

Vous pouvez suivre Niti et toutes ses folles créations (dans le sens AMAZING, duh!) sur Facebook, Instagram, Twitter et son site personnel.

 

 

Pour lire un autre texte de Perrye-Delphine Séraphin: « Je ne suis pas raciste, mais… »

———