J’ai une question qui me trotte dans la tête depuis longtemps (depuis Dawson’s Creek à 14 ans…). C’tu normal si, en tant que femme hétérosexuelle, je suis excitée sexuellement par deux hommes homosexuels? J’ai même déjà consommé du porno gay (pour aller au fond des choses, tsé) pis ben, ça a marché! Ça m’a excité.

Faque c’était ça ma question. En fait, je suis pas tant inquiète du fait que ça soit normal ou pas, mais j’aurais aimé en savoir plus!

Annabelle

***

Annabelle, MERCI.
Merci pour cette question qui nous permettra de répertorier certaines idées reçues, de les pitcher dans un blender et de les déconstruire en faisant « VOILÀ! C’EST ÇA LA DIVERSITÉ DANS LA VIIIIE! »

Parlons-en et clarifions d’entrée de jeu quelques points centraux au thème du jour :

1- Tu as raison de ne pas être inquiète, puisqu’inquiétant ce n’est pas.

2- Rappelons au passage que oui, des femmes visionnent de la porno. Pas nécessairement des vidéos d’érotisme romantique thématique « saxophone et dentelle su’à peau d’ours », avec envolée de colombes lors d’un l’orgasme mutuel.
De. La. Porno.

2- Une fantasmatique homosexuelle masculine peut très bien faire partie de l’imaginaire féminin. Après tout, à l’inverse, rares sont les hommes hétéros qui se questionnent sur leur consommation de porno « lesbienne ». La consommation porno « lesbienne » semble avoir une free pass pour toute orientation sexuelle, alors pourquoi ce serait moins acceptable pour la porno gay?

4- Si on prend comme prémisse que les hommes t’excitent sexuellement et qu’on s’attarde au fait que dans ce type de vidéos, l’objet de tes désirs se présente en plusieurs déclinaisons dans la même séquence, je crois qu’on peut conclure qu’au final, YOU WIN.

Alors, la porno gay est-elle réservée exclusivement aux hommes gay? Oh que non!

Effectuons un constat de base : dans la porno mainstream hétéro, le focus est très souvent mis sur la femme, malgré la présence de l’homme. Rappelons qu’ici, les angles de vues ciblent principalement les mesdames et les messieurs sont souvent relégués au rang d’êtres dominants. Leur visage? Bah. On ne le voit pas vraiment. Leur expression de jouissance? Who cares? L’ondulation sexy de leur corps? Gneh. Est-ce qu’on les présente vraiment comme des individus désirants et désirables? Où ont-ils pour seule fonction de pénétrer de tous bords, tous côtés? La question se pose.

Afin de documenter la chose, voici donc le résultat des recherches sur Pornhub lorsque l’on inscrit man, men ou guy, bref, tout sauf « gay » :

porno_gay_men

porno_gay_man

porno_gay_guy

 

Dans certains articles, on rapporte d’ailleurs que de visionner cette catégorie de pornographie permet à certaines femmes de ne pas encourager les représentations sexistes omniprésentes dans la porno hétéro. D’autres ont rapporté que la porno gay leur permet de se laisser aller dans leur sexytime, sans se créer des standards irréalistes, dus à la comparaison possible avec les performances des actrices.
Bref les raisons sont multiples!

Il faut aussi admettre que la porno gay masculine peut ouvrir sur plein d’autres dynamiques pouvant être excitantes. Nouvelles pratiques, nouvelles prises de vues, nouveau climat relationnel, nouvel esthétisme… on peut aller ailleurs que dans le bing bing bing répétitif de la porno homme-femme. Certes, bing bing bing il peut y avoir, mais hello aux nouveaux scénarios créatifs!

Des exemples? « Gay porn for girls », une communauté sur Tumblr qui présente des images suggestives, explicites, pornographiques et érotiques mettant en scène des hommes. En quoi l’ajout du créneau « pour filles » diffère de la pornographie gay traditionnelle? Niveau contenu je ne vois pas de variante, mais niveau contenant, l’étiquette « for girls » rend possiblement le visionnement plus permissif pour certaines d’entre elles. Car non, Annabelle, tu n’es pas seule à cultiver cette fantasmatique et oui, on a bien le droit d’apprécier les hommes en pleine action sexuelle avec d’autres hommes!

Alors voilà! En guise d’ultime offrande, pour toi et pour tous les fans de Dawson’s Creek, voici un petit rappel érotico-nostalgique. Nah, je ne parle pas ici de la version XXX gay de Dawson’s Creek, intitulée Dawson’s Crack (je vous JURE que ça existe!), mais bien d’une coquette scène romantique entre Jack et Ethan!

***

Un courrier du cœur chez URBANIA?! OUI! « C’tu normal si… » s’offre à vous pour accueillir vos questionnements existentiels (ou non) au sujet des relations, de l’amour, du couple, du sexe et tout dérivé associé. N’hésitez pas à envoyer vos questions en toute confidentialité à Julie Lemay, notre collaboratrice pro en sexologie, qui répondra chaque mois à vos lettres: [email protected]

 

 

Pour lire un autre courrier du coeur de Julie Lemay: « C’tu normal si… Je tombe en amour après le sexe ».

————–