Les festivités familiales de tout acabit se présentent souvent comme des événements clés, où en tant que célibataire, on peut se faire dire des choses telles que: « Ben voyons! Comment ça t’es tu’seul-e, dont!? ».

Il ne faut pas ignorer le fait que c’est souvent demandé avec plein de bonnes intentions et que oui, c’est un bon prétexte pour prendre le temps d’expliquer plein de choses. Mais si jamais pendant ces soirées vous avez plus le goût de manger des saucisses cocktail, que de justifier le pourquoi du comment de votre célibat, voici un petit guide pratique de répliques efficaces!

Parce que vous savez ce qu’on dit: mieux vaut en rire qu’en pleurer!

 

 « Lance-le à l’univers, ça va arriver! »

« C’est ce que je fais! J’ai construit un autel pour la déesse Aphrodite, j’ai fait un vision board comme dans Le Secret (ou Les Simone, au choix), et à chaque lever du soleil, je fais une envolée de ballons symbolique devant chez moi en criant « MERCI LA VIIIIIE!!!! PURA VIDAAAA!!!! », en dansant pieds nus sur du Ima.

Pourtant, rien ne bouge. Je ne comprends pas. »

 

« Quand tu vas arrêter de chercher, tu vas trouver! »

« C’est d’une logique indéniable! S’ils arrêtaient de le chercher, ils l’auraient probablement déjà trouvé le traitement pour le cancer! J’adhère à cette théorie!!! »

Vous pouvez aussi opter pour cette option plus émotive:

« C’est exactement la philosophie que j’ai adoptée quand j’ai perdu mon ptit chien Fluffy et je ne l’ai jamais retrouvé… JAMAIS! »

Question d’être d’autant plus percutant-e, prière de quitter la pièce en adoptant ce non-verbal :

 

« Arrête d’y penser et ça va venir vers toi tu vas voir! »

À ce moment, affaisse-toi parterre, fais le-la mort-e et attends.
C’est tout ce qui te reste à faire.

 

 « Quand tu vas être prêt-e, tu vas trouver la/le bon-ne! »

Avec un air extrêmement solennel, rétorque : « Je suis prêt-e. J’ai reçu mes écussons hier… »
Ne précise jamais l’origine desdits écussons.
Ça devrait faire son effet.

 

« As-tu pensé aux sites de rencontre? »

« Non, c’est quoi un site de rencontre?
– Sur Internet…
– Attends… Il y a des sites de rencontre sur Internet?!?! »

Et BAM! À ce moment, quitte la pièce de façon extatique en criant « Oh mon Dieu! Oh mon Dieu! OH MON DIEU!!!! » et ne reviens JAMAIS.

 

« Qu’est-ce que tu attends? On ne rajeunit pas… »

C’est le moment parfait pour chanter très très fort ce refrain, en adoptant une moue toute aussi sulfureuse que celle de Jonas et Marie-Mai.

 

« Tu vas finir vieille fille. »

« Tu sais, dans le temps les vieilles filles, on les appelait des Catherinettes et on les faisait parader à la Ste-Catherine, le 25 novembre avec des ptits chapeaux farfelus. »

Suite à cette déclaration historico-éducative, fais-toi un chapeau avec une serviette de table et porte-le toute la soirée, avec le plus grand sérieux. Apparemment que Sainte-Catherine était une femme très intelligente, dotée d’une grande culture, alors EMBRACE IT!
#noshame

 

 « T’es trop difficile. »

« Ouin, mais c’est que je ne veux pas botcher et faire un choix de marde, comme [inclure le nom d’une personne au choix, préférablement présente dans la pièce]! »*

* Attention! À vos risques et périls seulement: cette intervention risque de briser la magie de Noël.

« T’es trop indépendant-e! T’as pas l’air de quelqu’un qui a besoin d’un chum / d’une blonde! »

« Merci! »
C’est tout. Sois fier: c’est une belle caractéristique personnelle, l’indépendance. Savoure ce compliment.

 

« T’es sûr que t’es pas homosexuel-le? »

Représentons le tout par un exemple typique: si une madame n’est pas en couple avec des messieurs, elle veut possiblement être en couple avec des madames. Pour clarifier que peut-être que oui, peut-être que non, tu peux présenter ce pictogramme avec un pointeur laser :

picto_julie

Voilà. Ça semble clair.

 

« Tu fais peur aux hommes / aux femmes! »

Freddy Krueger et toi = même combat. Réponds ici par l’évidence: même Chucky s’est trouvé une fiancée. À partir de là, il n’y a plus rien à ajouter!

 

 

Pour lire un autre texte de Julie Lemay: « Toi + Moi + Lui + Elle ».