Xavier Ziomek est réalisateur et moi, journaliste. Après un an et demi de quiétude montréalaise, la vie nous rappelait dans notre tumultueux royaume belge. Toutefois, il n’était pas question de quitter le continent sans passer jeter un œil sur cette voisine américaine qui nous a toujours fascinés. Cette fascination, nous avons voulu en faire quelque chose. La vidéo est notre moyen d’expression commune. Nous avons sillonné quelques états dans un char trop petit et croisé toutes sortes d’Américains.

Ce qui nous titillait, c’était de savoir comment ils perçoivent cette Amérique qui déchaîne les passions, et quelles sont leurs préoccupations à moyen terme. « Comment vois-tu ton pays dans cinq ans ? » : c’est la question très simple que nous leur avons posée. Simple, mais ardente, en plein ballet – ou farce? – électoral. Nous nous sommes adressés aux personnes que le hasard a placées sur notre route et avec lesquelles, d’une manière ou d’une autre, nous avons noué un contact (du partage de jacuzzi au coup de main sur un moteur en panne…). C’est donc ce hasard qui a dicté la prédominance musclée d’intervenants masculins, par exemple, ou l’orientation politique des opinions.

Nous ne prétendons évidemment pas offrir un échantillon représentatif de la population américaine. Juste un aperçu de l’humanité des personnes que nous avons rencontrées et d’un certain pessimisme qui semble dominer dans l’Amérique d’en bas.

 

Pour lire un autre texte sur les électeurs américains: « Deux jambons à vélo sur la route des élections présidentielles: le Vermont ».