J’ai voulu faire une annonce sur kijiji, mais comme tu n’es pas une Honda Civic 93, un 4 et demi à louer dans Rosemont ou une penderie (encore en très bon état), j’ai décidé d’utiliser ma tribune sur URBANIA pour te retrouver.

Je le sais que lancé comme ça, ç’a l’air super intrusif comme tactique d’approche, mais bon, je suis célibataire, dégourdie, pis le pot vient d’embarquer fait que je suis game.

C’est à 17h34, lundi soir dernier, au coin Molson-St-Joseph que j’ai compris c’était quoi l’amour. LE VRAI.

Je sortais du parc à chiens, tu y rentrais.

Au bout de ta laisse, un beau petit boxer. (Pas les bobettes, le chien.)

– Ha! Il est beau ton chien, c’est quoi son nom?

– Hugues

En fait je m’en foutais de son nom, c’est le tien que je voulais savoir.

« Si ton chien s’appelle Hugues, toi est-ce que tu t’appelles Cannelle? »

T’as pas ri. Mais tu me trouvais belle, je l’ai senti.

L’affaire c’est que j’étais avec un ami GARS, de mon âge, avec qui je riais quand t’es arrivé. Tout pointait vers le fuck boy!

– C’est vos chiens ça?, que tu m’as dit.

– NONNNNNN c’est les miens, je sors pas avec, je suis toute seule, je le trouve même pas si beau que ça.

Ça aurait pu avoir l’air naturel si je te l’avais pas dit, super anxieuse, en criant.

Là y’a comme eu un silence. Un silence que la plus grande fanfare du monde n’aurait pu assourdir.

Tu t’es penché vers mes chiens, tu leur as tendu ta main un peu veineuse sexy. Doris, mon Boston terrier de 9 ans, qui pue full de la gueule, t’a liché la face.

« Aye scuse moi, elle fait JAMAIS ça » te dis-je. « Mais moi oui », pensais-je.

De toute façon, ça avait pas l’air de te déranger parce que tu m’as dit : « Ça me dérange pas. »

Je suis perspicace, t’es pas dédaigneux, allons consommer notre amour à FORT BOYARD.

Sachant pu trop quoi dire telle une famille à Noël dans le cadre de porte à 3h15 am (dans ma famille, on est des veilleux), j’t’ai dit : « Aye bin, on va sûrement se recroiser, il est super beau ton boxer… pis j’aurais envie d’enlever les tiens. » (Mais ça j’te l’ai pas dit….)

T’es peut-être marié, c’est peut-être le chien que t’as offert à ta fille ou tu regardes peut-être Marina, mais je m’en fous, j’voulais que tu saches j’aimerais ça qu’on aille marcher nos chiens sur le Mont-Royal et peut-être qui sait, continuer cette romance sur l’oreiller. (Pas sur le mien par exemple, y est plein de poils pis y sent la pisse.)

Bisou bisou. xx

P.S T’as peut-être remarqué que je suais, mais c’était pas juste à cause de la température. Sache-le.

P.P.S. Mon ami gars qui est juste mon ami m’a dit qu’il m’avait jamais vue aussi radieuse. Sache-le, ça aussi.

parc a chiens gif

***

Pour lire un autre texte de Marie-Lyne Joncas : « À toi de moi, cher PK. »