Oui, on le sait! Fleurimont n’est pas une ville, mais force est de constater que seuls les arrondissements Mont-Bellevue et Jacques-Cartier semblent avoir été acceptés dans le concept de la fusion de Sherby en 2002 :
– Lennoxville = S’autosuffit par son charme néo-gothique
– Brompton = Brompton??? = Demeure obscur pour 96% de la population
– Rock Forest aka Rock Farwest = Charmant, mais pas très « rock »
– Fleurimont = Définitivement mal-aimé

C’est un arrondissement si sous-estimé qu’URBANIA le prend sous son aile, lui redonne temporairement son titre de ville et oui, vous fera l’étalage de toutes ses richesses et merveilles.
« Tu beurres épais! », me diras-tu.
« Tu m’en reparleras à la fin de l’article » que j’te répondrai.

LIVING THE DREAM À FLEURIMONT

Tu n’es jamais allé à Fleurimont et souhaites te familiariser avec les mœurs de la population? Je te conseille le pèlerinage sur la rue King et la rue du Conseil.

Arrête-toi. Pivote sur toi-même. Contemple.

Tu trouveras des commerces qui semblent tout droit sortis de la G-Unit, tels le Ben-J et je G-Conomi$e ainsi que des salons de coiffure avec des noms très créatifs :

Collage coiffure

Fleurimont se démarque aussi par la présence de deux intersections du type « faut le voir pour le croire »: :

Le quartier des félins

Un bar de danseuses appelé La Tigresse qui se trouve tout juste en face d’un Tigre Géant? Eh oui!

Cette configuration concurrençant le plus wild des safaris existe bel et bien aux coins des rues Du Conseil et de la 12e avenue.

TigresseTigrefinal

DERNIÈRE HEURE

On nous confirme que le bar la Tigresse, « fermé pour 2 à 3 semaines » depuis le 1er juin 2015 vient de renaître de ses cendres ce week-end sous le nom du bar « Chez elle ». La vocation demeure la même, mais semble-t-il qu’ils ont été en mesure de réparer le miroir.
RIP, bar La Tigresse.

L’intersection du paradoxe de la viande

C’est bien connu : rien de mieux qu’un bon Vari-baril après s’être recueilli auprès d’un défunt (!?). Coin 8e avenue et du Conseil :

Paradoxe_viande

DEVENIR UNE BONNE PERSONNE À FLEURIMONT

À noter que Fleurimont met tout en place pour former des citoyens heureux et responsables. Enfant, on peut y fréquenter l’école primaire Desjardins, située sur la rue des Jardins-Fleuris, tout près des rues des Jonquilles, des Jacinthes, des Œillets et des Coquelicots.

Difficile d’être plus bucolique!

Ajoute à ça une crèmerie, « la mine » soit l’excitante pente à glisser, et entends ces rires de bambins fleurimontois épanouis!

L’arrondissement n’a pas non plus négligé ses citoyens pubères : on va se le dire, difficile de devenir total rebelle quand t’habites dans un secteur où il y a un Ardène (en plein cœur des Galeries Quatre Saisons), un salon de quilles et des mini-putts.

Parce que OUI! Il y a un Rigolfeur à Fleurimont!

À côté d’un lieu de divertissement funné qui s’appelle le Fun-putt et qui s’avère être un parcours où se trouvent certes quelques jeux de mini-putt, mais aussi la très appréciée station où tu dois garrocher des ballons dans des poubelles. C’est un peu comme l’émission les Zigotos, mais sans la marre maléfique. Ni la cabastrophe. Ni les sketches. Ni Anne Casabonne.
Finalement ce n’est pas comme les Zigotos, mais c’est divertissant quand même.

Et qu’en est-il de la vie de jeunes adultes?
Eh bien… ils peuvent aller chiller au belvédère du Sanctuaire de Beauvoir. Ok oui, il est situé à Brompton, mais quelle magnifique vue a-t-on, entre deux frenchs (et/ou deux joints?)? Celle de Fleurimont!
Et en quoi est-ce positif pour l’adulte émergeant?
Il frenche et/ou consomme devant une église, tout juste à côté d’un confessionnal extérieur.
Fais l’équation.

Ajoute à tout cela le Choco Party, royaume de la confection chocolatière et touche au bonheur. On y retrouve une quantité impressionnante de moules permettant de confectionner, au choix, un Darth Vader, une bible, une brebis ou même une vulve en chocolat.

Coup de cœur sincère pour le design de la façade de l’édifice :

Choco-Party


PLAISIRS GASTRONOMIQUES FLEURIMONTOIS

Les plus familiers avec l’arrondissement se posent la question depuis le début de l’article… QUAND EST-CE QU’ON VA PARLER DES CREVETTES!?

 

Page suivante : Les réputées crevettes bang bang, la Boulangerie Georges et Monsieur Chaudron!

——–

 

 

  • Jimmy Forgues

    Chère Julie,
    Quel bel article sur Fleurimont! Mais qui est l’homme qui danse?

  • Franzie

    Intéressant de constater que l’auteure a inclus dans l’ancienne ville de Fleurimont la quasi totalité du quartier Est de l’ancienne ville de Sherbrooke…L’hôtel-Dieu, le Tassé, le salon funéraire, le Choco-Party, le bar la Tigresse et l’école Desjardins n’ont jamais fait parti de Fleurimont ni avant, ni maintenant. Afin d’être plus précis, il vous aurait fallu une carte de l’ancienne ville de Fleurimont.

    • Maxime Champeau

      J’allais souligner la même chose! L’ancienne ville de Fleurimont débute où la rue Conseil se termine!

      • Franzie

        Sur le site de la ville, on dirait bien que la distribution des arrondissements fait que l’arrondissement Fleurimont actuel inclus même le parc Victoria… Ayant grandi dans le coin, Fleurimont demeura toujours Fleurimont :)

  • Martial Paquette

    C’est l’est de Sherbrooke ça… pas Fleurimont!

    • Jennyfer A. Lafond

      Si t’as remonté la Côte King après l’avoir descendu, c’est que tu te trouve à Fleurimont alias l’Est! ;)

      • Martial Paquette

        De mes 0 à mes 26ans j’ai habité dans l’est de Sherbrooke. Sur la 8ième Avenue, sur la rue Lafontaine et la 7ième. Personne, absolument personne n’a déjà appelé ce cartier Fleurimont. De plus lorsque que j’ai eu mon permis de conduire, à 18ans, c’était inscrit Sherbrooke sur mon permis et autres cartes d’identités. Alors je veux pas obstiner personne, mais pour nous tous, les Sherbrookois, Fleurimont est à la fin de la rue Du Conseil à la hauteur de la rue Galt ou quand la King Est à la hauteur de la rue Galt.

  • YvonPif

    Il y a effectivement péché d’ignorance ici. Pour rigoler de Fleurimont, faudrait au moins savoir ce qu’est Fleurimont…

  • Claudine

    Chaque ville a ses trucs crades, non? Mais l’est de Sherbrooke a aussi des trésors patrimoniaux! L’église Saint-Jean-Baptiste, la fontaine Biron, de nombreuses maisons plus que centenaires…

  • Amy G.

    En fait, il est clairement mentionné que l’on parle de l’arrondissement de Fleurimont donc après la fusion. Si vous prenez le temps de consulter les cartes, vous verrez que l’arrondissement Fleurimont englobe désormais et l' »est de Sherbrooke » et ce que vous avez connu comme étant « la ville de Fleurimont » avant les fusions. La chronique = Ville de la semaine. Je pense que ça amène de la confusion, mais on ne peut reprocher un manque de rigueur!
    D’ailleurs URBANIA a publié la carte pour rectifier la chose…

  • Je ne vois pas en quoi il est de bon goût de se moquer d’un arrondissement principalement résidentiel et prolétaire. Vieux et nouveaux, les quartiers de ce genre impressionnent rarement par leur esthétique. On peut difficilement leur reprocher, compte tenu de leur histoire, de leur contexte. À moins d’ignorer tout de cette histoire et de ce contexte — comme c’est évidemment le cas pour l’auteure de l’article.

    Et pourquoi pas, pendant qu’on y est, une série de reportages pour rire des refuges pour sans-abri? Ou des urgences psychiatriques, ou des maisons de transitions? C’est tellement drôle de fesser sur les moins nantis!

  • boblechat

    Oh lala ! Attention ! Les Mononcles et les Matantes sont facher ! Pourtant cest un articles pour rires ! Faudrait pe leur expliquer ! Avant qu il y a des manifestations dans la rue et que la king EST soit bloquer !

    • Maxime Champeau

      C’comme si on disait que Longueuil ou Laval c’tait Montréal

  • Laury

    Que de sarcasme et de snobisme dans cet article! L’auteure peut bien se moquer de l’Est/Fleurimont tant qu’elle veut (elle ne sera pas la première de toute façon), mais pour moi qui y ait vécu toute ma vie, j’y ai toujours été très bien et heureuse. Non, ce n’est pas le coin le plus esthétiquement réussi de la ville, et ce n’est pas le plus riche non plus, mais c’est un quartier agréable, sans prétention qui recèle plusieurs trésors si on se donne la peine de les chercher.

  • Sébastien

    Euh.. C’est quoi se trucage de photo.. Il n’y a pas de Tigre Géant dans Fleurimont!

  • Alex

    Hahahaha!!!
    Humour et tendresse. J’ai adoré!
    Et pour ceux qui ne comprennent pas ce que représente l’arrondissement de Fleurimont en 2016, parce qu’on parle clairement de l’arrondissement, ne représentez pas ce que vous condamnez (le manque de rigueur et l’ignorance) et informez-vous! Un petit tour sur la page de Sherbrooke valide les informations de l’article… Ça prend 3 minutes à lire, ça actualise les connaissances et ça calme les esprits!
    https://www.ville.sherbrooke.qc.ca/citoyen/arrondissements/de-fleurimont/portrait/

    • pitpit

      En fait, ils parlent de Fleurimont AVANT les fusions puisqu’ils lui « réaccorde » son statut de ville. Donc, ne condamnez pas ce que vous démontrez…. ;)

  • Pitpit

    ben cute votre affaire mais vous parlez de conseil et 12e qui était sherbrooke et n’a jamais été fleurimont, même chose pour conseil et 7e….là j’ai décroché parce que c’est très évident que vous beurrez épais en cliss…Moi aussi j’ai appris dernièrement que le stade olympique, que je croyais a montreal, était en fait a st-liboire avant les fusions. Sincèrement, vous pourriez être droles et irrévérencieux mais il vous manque la première partie.

  • syl20roy

    Fleurimont, Sherbrooke Est… Anyway tout l’monde allait à l’École Leber (sauf les fifs qui allaient au privé). Tout l’monde a viré sa première brosse à la Boustifaille pis mangé une poutine au Pop à 4 heure du matin. Tout l’monde a viré une brosse à la Mine ou au Pit à Fabi. La plupart ont fumé leur premier joint de pot, acheté chez Garry, ou chez le Pouilleux, sur le plateau de la 15e rue. Presque tout l’monde a perdu sa virginité avec Jacinthe Gaumont, sauf ceux qui l’ont encore. Tout l’monde était bien fier de voir Yannick Royer se faire écrapoutir dans une pub de la CSST. Pis tout l’monde se demande ou ce qui est advenu de la belle Lydia Loubier… Anyway, à Fleurimont, on est pas raciste. Les Sherbrookois (ceux de l’Est), on les accepte (même le monde de Stoke!).

  • Simon Jean

    À Fleurimont, il y a Le Centre Hospitalier Universitaire de Sherbrooke (maintenant CIUSSS de l’ Estrie), la faculté de médecine, plus de 1000 médecins dans toutes les spécialités, plusieurs milliers d’infirmières et autres personnels de santé, plusieurs milliers d’ étudiants bacheliers, en maîtrise ou doctorats, des centaines de chercheurs, une aile de recherche fondamentale, un centre de recherche clinique, le premier cyclotron destiné à la recherche clinique au Québec, le premier tomographe à positon destiné à la recherche clinique au Québec et au diagnostic des patients atteint de cancer (en 1998) un institut de pharmacologie, un technopôle des sciences de la santé, Une hôtelerie pour les patients atteints de cancer qui doivent séjourner loin de chez eux pour recevoir parfois jusqu’à 3 mois de traitement, ça doit faire près de 10000 emplois au total s’ étendant sur des millions de pieds carré et le tout dans un décor en effet bucolique … Mais l’auteure de l’article est allé au Tigre Géant. Je crois que l’article en montre plus sur son ignorance que sur Fleurimont … Ceux qui ne connaissent pas Sherbrooke penseront que c’est minable alors qu’en fait c’est un des meilleur endroit qu Québec pour s’installer. C’est pour ça que la majorité de la population maintenant traite les médias de fake news.