La vulve est mal aimée. Quand on n’est pas en train de carrément l’ignorer, on l’injure avec des insultes de cours d’école :

On dit d’elle qu’elle pue ou qu’elle est laide.

Quelques exemples, rapidement glanés en ligne…

  • « Mon sexe est gros, les petites lèvres dépassent, bref, il n’est pas beau. Quand mon copain veut me faire un cunni, je flippe. Quelle réaction va-t-il avoir? C’est presque choquant, je trouve. C’est trop moche… » (Source)
  • « Les petites lèvres qui dépassent me font penser à un steak mal cuit. C’est vraiment dégueulasse. Va te faire opérer, ce sera mieux pour tout le monde. » (Source)
  • « Est-ce que c’est gai de trouver que les vulves sont dégoûtantes? J’aime toutes les autres parties du corps de la femme, mais les vulves ne sont juste pas attirantes… » (Source)
  • « Pourquoi les vulves de femmes adultes ont-elles un aspect si dégoûtant et laid ? » (Source)

Mais d’où nous vient cette immaturité?

Probablement, comme bien d’autres vecteurs de haine, de l’ignorance…

La vulve, ta nouvelle meilleure amie

Récemment, deux de mes amies (des femmes intelligentes, cultivées et sexuellement actives depuis des années) m’ont posé ces questions lorsqu’elles ont appris que je travaillais sur le thème de la vulve pour Sexplora :

Amie 1 : « Lili, c’est quoi, exactement, la différence entre la vulve et le vagin? »

Amie 2 : « Lili, c’est quoi, donc, déjà, la différence entre un dildo et un vibrateur? »

Sans le savoir, mes amies venaient de confirmer ma théorie. La vulve est mal connue.

La vulve et le vagin sont souvent confondus. Le mot « vagin » est d’ailleurs régulièrement utilisé à tort pour parler de la vulve.

Alors, pour répondre à la question d’Amie 1, le vagin, c’est le conduit aplati à l’intérieur du corps qui relie la vulve au col de l’utérus. La vulve, c’est l’ensemble des parties externes du sexe féminin. Ça comprend :

  • le clitoris
  • le prépuce qui recouvre le clitoris (aussi appelé capuchon)
  • les grandes lèvres, qui sont recouvertes de poils
  • les petites lèvres, qui, contrairement à ce que l’on voit souvent dans la pornographie, dépassent des grandes lèvres chez la majorité des femmes
  • l’entrée du vagin
  • le méat urinaire (le trou au bout de l’urètre par lequel on fait pipi).

Par ailleurs, fait méconnu, la vulve est une partie du corps riche en terminaisons nerveuses, ce qui la rend apte à bien capter les sensations, alors que le vagin, lui, a peu de terminaisons nerveuses et est donc peu sensible.

Quant à la différence entre un dildo et un vibrateur,

c’est qu’un dildo a pour fonction de stimuler le vagin alors qu’un vibrateur a pour mission de stimuler la vulve.

C’est assez différent. Pourtant, encore une fois, on utilise souvent le mot « dildo » pour parler de vibrateur.

C’est comme si, dans notre esprit, le vagin était SUPER important, comme si c’était lui qui était à la base de tout dans la sexualité féminine, et que la vulve avait si peu de valeur qu’on n’avait même pas vraiment besoin de connaître ses fonctions ou de bien l’identifier.

Quand j’aborde ce sujet, on me répond souvent que la vulve est mal connue parce qu’elle n’est pas très visible sur le corps, comparativement au pénis, par exemple. Or, quand, en 2009, des étudiants français ont répondu à un questionnaire sur la vulve, de nombreux adolescents ont spontanément dessiné les parties internes du sexe féminin (l’utérus et les trompes de Fallope) au lieu de dessiner la vulve. Ces jeunes parvenaient mieux à se représenter les parties complètement invisibles du sexe féminin que ses parties visibles!

La vulve est mal connue parce qu’on ne veut pas la connaître.

C’est pourtant une partie tout à fait charmante de l’anatomie féminine! La vulve est autonettoyante (de l’eau suffit pour la laver), son pourtour est protégé par des poils (parce qu’elle est précieuse), elle se gorge de sang comme le pénis lors de l’excitation sexuelle, elle permet d’atteindre efficacement l’orgasme, elle ressemble à une fleur et elle sent les huîtres. Qui n’aime pas les fleurs? Qui n’aime pas les huîtres?

La vulve, c’est la différence entre une femme et une Barbie. C’est le pénis des dames. C’est le berceau de la jouissance féminine. Dites oui à la vulve.

***

SEXPLORA : Vulve, ce soir 22h30 sur ICI Explora.

***

Pour lire un autre éditorial de Lili Boisvert sur le sexe : « La masturbation, le chaînon manquant »

  • Yudith

    Si la vulve ressemble à une fleur, ce sera ces fleurs barbues qui mangent les insectes. Et je connais des tas de gens qui détestent les huitres. En fait, si vous voulez rendre la vulve plus attrayante, comparez-la plutôt au Nid d’Oiseaux, le fameux stade de Beijing, ou à une rose en bacon. Mmmm, du bacon… Et pour le goût… Nuoc Mâm? Ça sent le cul mais quand on y a goûté une fois, on ne peut plus s’en passer.

  • PrincesseJulie

    Article intéressant, mais sérieusement… qui n’aime pas les huîtres??? Plein de monde! Moi, en tout cas. Je préfère de loin les vulves aux huîtres.