JFLBarbiche0908

On aurait jamais pensé que Jean-François Lisée accepterait de répondre à notre entrevue. Mais à notre grande surprise, le blogueur a joué le jeu et ne lésine pas sur les confidences intimes, fantasmes et moments honteux.

Le blogue de Jean-François Lisée

1. Ton surnom ?
Je n’ai pas de surnom. Je crois qu’il faut bloguer à nom découvert.

2. Âge/Sexe/Lieu de résidence?
La cinquantaine, mâle, montréalais.

3. À qui s’adresse ton blogue?
À tous ceux qui s’intéressent au Québec d’aujourd’hui et de demain, au progrès social et économique, à la quête du Québec pour la souveraineté, aux grandes tendances mondiales. Aux gens qui aiment parfois prendre sérieusement les sujets légers et avec légèreté les sujets sérieux.

4. La chose que tu méprises le plus chez un homme ?
La mauvaise foi, le mensonge.

5. Chez une femme ?
Étant pour l’égalité des sexes, je réponds : la mauvaise foi, le mensonge.

6. L’époque durant laquelle tu aurais aimé vivre ?
Le présent et l’avenir, le plus longtemps possible…

7. Le son que tu aimes ?

Entendre un de mes enfants chanter, le matin, même quand il pense qu’on ne l’entend pas. Le son du bonheur.

8. Que tu détestes ?
Le claquement d’une porte de prison qui se ferme.

9. Ton plus grand fantasme ?
Plus vieux, souper avec ma conjointe et mes quatre enfants devenus grands, et constater qu’ils sont épanouis, allumés, amusants et que nous sommes les meilleurs amis du monde. (Ah, oui : et qu’on est dans un Québec souverain…).

10. Ton idéal féminin ?
Angélina Jolie, mais avec 10 kilos de plus.

11. Masculin ?
Winston Churchill, mais pour d’autres raisons. Il pourrait aussi perdre 10 kilos.

12. Le film d’horreur dans lequel tu aimerais le moins te retrouver ?
La mouche, première version. (Vous saviez que ça se passait à Montréal ?)

13. Cigale ou fourmi ?
Alternativement l’un et l’autre.

14. Ton moment le plus honteux ?

Lorsque ma première blonde m’a plaqué, parce que je n’étais pas assez entreprenant…

15. Le juron que tu hurles en char ?
Rarement, mais il s’impose à moi : tabarnak !

16. Tu peux passer 5 minutes avec une célébrité de ton choix, laquelle est-elle et que lui dis-tu ?
Vivante ? Barak Obama. Je lui dis : qu’est-ce qu’on peut faire pour que vous restiez pour un second mandat car, sinon, on est tous dans le pétrin.

17. Ton premier geste au réveil ?
Réveiller mes proches en les embrassant.

18. Pourquoi bloguer ? Qu’en retires-tu ?
M’exprimer, d’abord, pour faire partager mes engouements, mes colères, mes sujets de rigolade ou d’étonnement. Faire avancer des idées aussi. Puis constater que cela se propage sur la toile, qu’il y a quelqu’un au bout de l’écran.

19. La série ou le film honteux que tu regardes en secret ?
En secret, pas tout à fait : Dexter, le tueur en série devenu policier qui tente de retrouver son humanité. La quatrième saison est proprement shakespearienne, avec une finale qui m’a bouleversé.

20. Quelle personnalité québécoise t’inspire le plus ?
Jacques Parizeau, pour sa contribution à la modernisation du Québec, évidemment, sa curiosité intellectuelle, sa détermination, son attachement au progrès social.

21. Un métier (autre que le tien) que tu aurais aimé faire ?
De la musique. Du piano. Jouer, composer, chanter. Être chansonnier, tiens. Voilà. Ce sera pour la prochaine fois.

22. Comment passeras-tu la dernière soirée du monde le 21 décembre 2012 ?
Avec les gens que j’aime, du champagne, et un calendrier maya. De toutes façons, ma fille de 12 ans me l’a dit : la raison pour laquelle les mayas ont arrêté leur calendrier à cette date, c’est qu’ils ont manqué d’encre…

23. Comment aimerais-tu mourir ?
De très, très, très grande vieillesse

24. Si tu devais déclarer ton amour pour tes lecteurs en quelques mots…
Je les appelle mes « alertinternautes » pour leur présence, leur réactivité, leur complicité dans l’existence du blogue. C’est un projet commun entre eux et moi. Et même quand on s’engueule – c’est presque quotidien – c’est parce qu’on tient les uns aux autres, sinon, on se tairait !

Le livre de Jean-François Lisée sort très prochainement:
Troisième millénaire : Bilan final / Chroniques impertinentes de Jean-François Lisée

D’autres entrevues : FailQC.com, Vieillemarde.comBiberon, couches et paperblog, Mangeons.caLe premier jour du reste de sa vie, T’aimes CanadienPierce Brosnan, col roulé et Titiwannatsunout,   pop boy, Joe la pompeLe tapis rose, Banlieusardises  ,Le constructeur subversif, Comme sur le divan de Jocelyn Robert The guy whisperer, Murphy Cooper, Tu mourras moins bête, Yodablog, My milk tooth, Tristant Lavoie, Simone de bougeoir, Un odieux connard,   Un piège tabou, SPG et Jerry PigeonAurelia FilionLe petit echo malade, Nate Le GrisBaz, Pascal Colpron, Garrincha, Simon Jodoin, Mry, Noisette sociale, Guillaume Long, Pat Dion, Dateur en série, Monsieur Lâm, Martin Petit, Marie Dinkle, Hollywood PQ, Jeff LeeDrewLe parfait salaudPat Duval le putain de chialeuxle gros BSJoël MartelGeneviève LefebvrePierre-Léon LalondePunky Bla clique du plateauMarie-Julie GagnonGina Desjardins, JT Utah.

  • Marguerite Bilodeau

    Quel beau questionnaire intelleligent.
    Bravo! Coup de génie pour Urbania et pour Jean-François merci pour ton humanité.
    Je suis encore plus heureuse de l’avoir comme conférencier le 10 avril pour Développeent et Paix .
    Merci encore

  • Jacques Maignier

    Faut-il lire « alertinternautes » ou plutôt alterinternautes ?
    Etablir des liens sur un blog, même s’ils sont virtuels, c’est déjà dialoguer, sortir de soi pour s’ouvrir à des alter ego. Je ne réside pas au Canada mais sur la Planète Terre ce qui établit pas mal de questions à partager, et même l’essentiel – les thèmes de l’interview me concernent à 99%.
    Et comme le disait un citoyen de l’an III de la République française : »il faut se défier du ton d’assurance qu’il est si facile de prendre et si dangereux d’écouter. »
    Alors dialoguons avec Internet et essayons de comprendre l’autre.