1 / 29
2 / 29
3 / 29
4 / 29
5 / 29
6 / 29
7 / 29
8 / 29
9 / 29
10 / 29
11 / 29
12 / 29
13 / 29
14 / 29
15 / 29
16 / 29
17 / 29
18 / 29
19 / 29
20 / 29
21 / 29
22 / 29
23 / 29
24 / 29
25 / 29
26 / 29
27 / 29
28 / 29
29 / 29

Mercredi dernier, les livres en trop étaient à l’honneur au lancement de notre dernier numéro spécial Gros. On n’a pas le nombre exact de personnes de plus de 250 livres qui sont entrées gratuitement à la soirée mais, une chose est sûre, chacun avait mis de l’avant son plus beau double menton et ses joues les plus gonflées.

  • Lauveline

    Mais ou sont les gros?… Parce que bon, les joues gonflés et les faux double-mentons, ça trompe personne, voyez…

  • Jaielo

    Lauveline,
    je me posais justement la meme question…Les gros, ou ils sont? En spectacle sur scene pendant que les hipsters les regardent croyant briser un tabou?

  • René Légaré

    Vous avez poussé les gros dans un coin ou se sont eux qui s’y sont déplacés? À moins que votre photographe les ait fuient comme la peste. «Tzé s’pas beau des gros sur une photo»

  • MarcO

    Voilà que donc que moi aussi je me pose exactement la même question que vous tous. Ça fait un peu cirque votre topo photo… « Think Big » mais quand même rester de votre côté ont est pas habituer de vous voir à nos lancement….

  • Chantou

    Franchement… ridicule! les minces se gonflant les joues! le photographe n’aime pas les gros de toute évidence, car ils sont où sur les 28 photos présentées ici??? Vous dites qu’il y a des 250 livres et pourtant, on voit pas grand chose, la photo 14 montre que des minces. Vous faite un numéro spécial sur les gros pourquoi au juste? encore pour faire rire les minces et entretenir les stéréotypes?

  • ProposMontreal.com

    La critique est sévère mais peut-être justifié. Je vais à tous les lancement parce que j’aime le magazine et ce depuis ces début et je vais dire que c’est le festival du Hipster, mais je m’en attend, mais cette fois ci, je m’attendais à un peu plus d’ouverture et pas juste un « ridiculisme-pseudo-tabou »

    Urbania, vous pouvez faire mieux.

    d’un gars de 180 lbs!

  • Catherine Perreault-Lessard

    L’idée de gonfler les joues n’était peut-être pas la plus appropriée, mais il n’y avait aucune malice. En aucun temps, le but de cette soirée ou de ces photos était de rire des gros. Tout a été fait dans l’esprit contraire : célébrer la différence et la diversité, ainsi que promouvoir l’acceptation. Pour ceux qui n’en sont pas convaincus, suffit de jeter un coup d’oeil à notre dernier numéro.

    En ce qui concerne les hipsters : ça serait peut-être le temps de les laisser vivre, eux aussi et d’arrêter de les juger…

  • Pascal Henrard

    Les joues gonflées, c’est pour se moquer de ceux qui se moquent des gros, non? Pour démontrer que ce n’est pas en faisant des grimaces qu’on a l’air le plus intelligent.
    Pour ce qui est des Hipsters, j’en suis un depuis plus de 25 ans, et je comprends la jalousie de ceux qui viennent de découvrir le mouvement. Laissez-les exprimer leurs frustrations. Dans quelques semaines, dans quelques mois, eux aussi découvriront que si on va au café Olimpico, ce n’est pas pour se pavaner, mais tout simplement parce que c’est le meilleur café en ville et, accessoirement, le moins cher.