Yoda-Urbania2

Dans une galaxie très, très lointaine existe un petit bonhomme vert pervers appelé Yoda, une princesse coiffée de macarons entretenant des relations incestueuses avec son frère, un grand être poilu servant parfois de papier toilette aux enfants, Chewie,…

Cette galaxie, c’est le Yodablog, blogue BD entièrement dédié au monde de Star Wars, parce que «Star Wars c’est rigolo». Rencontre avec Yod@, auteur de ce pastiche 2.0.

Le Yodablog

1. Ton surnom ?
Yod@

2. Âge/Sexe/Lieu de résidence ?
Oui, oui et ailleurs ( aussi loin que possible ).

3. À qui s’adresse ton blogue?
A mes lecteurs, en priorité.

4. Tes sujets de prédilection :
Je suis plutôt content, mes sujets s’occupent bien de moi mais ce n’est, à ma connaissance du moins, pas une question de prédilection.

5. Le son que tu aimes ?
Le chant du vent dans les feuilles.

6. Que tu détestes ?
Le bruit du pet et la vocifération.

7. Cigale ou fourmi ?
Plutôt cirmi, mais il m’arrive d’être fourgale à l’occasion.

8. Ton moment le plus honteux ?
Quand j’étais petit : j’ai joué au football.

9. Tu peux passer 5 minutes avec une célébrité de ton choix, laquelle est-elle et que lui dis-tu ? 
Je sais pas trop, les célébrités m’intéressent peu à vrai dire. Peut-être Per Kirkeby. Pour lui dire merci, simplement.

10. Ton 1er geste au réveil ?
La plupart du temps, je me lève.

11. Pourquoi bloguer ? Qu’en retires-tu ?
Pour passer le temps, et puis c’est extrêmement reposant de produire de la légèreté.

12. La série ou le film honteux que tu regardes en secret ?
Les personnes qui pensent que je vais confier un secret sur une page destinée à être diffusée sur le net font preuve d’un optimisme désarmant.

13. Tu es en face de Barack Obama, que lui demandes-tu ?
D’arrêter de me regarder comme ça, c’est extrêmement gênant.

14. Quelle personnalité québécoise t’inspire le plus ?
Hawksley Workman. Ce type est merveilleusement dingue. Son « Strip-Tease » est une furie. Il faut l’écouter à fond, par contre. Mais le bougre est originaire de l’Ontario et vit à Toronto, alors peut-être que ça compte pas. C’est compliqué, vos histoires de provinces, quand on vit outre-atlantique.

15. Comment tu aimerais mourir ?

Vivant de préférence.

16. Si tu devais déclarer ton amour pour tes lecteurs en quelques mots…

Je vous aime. Simple mais efficace. On ne le dit jamais assez, et souvent quand il est trop tard.

  • DarkBastor

    Je t’aime aussi Yod@