Certaines reluquent les danseurs comme elles magasinent une paire de chaussures. Mesdames, les danseurs ne sont pas que des hommes objets. Diego nous parle de «comment il sé sanne là-dédans», avec son petit accent cubain.