Le gros BS. On dirait le nom d’un blogue dédié aux fans du Groulx Luxe ou aux émules de Mike Ward. Mais, pas tout à fait. En voici la preuve.
1. A/S/V, svp ?  
Montréalais à tendance campagnarde, plus si jeune, mais pas vieux.
2. À qui s’adresse ton blogue ?
Aux Québécois de par les sujets abordés, mais j’essaye d’être assez généraliste. Je n’aime pas l’étiquetage et la compartimentation.
3. Quels sont tes sujets de prédilection ?
La bêtise : à l’épicerie, au téléphone, à l’école, sur la route, à la télé, à l’Hôtel de ville, dans les salons sur les sofas, etc.
4. Mac ou PC ?
Mac, sans être un évangéliste.
5. Pierre Côté ou Michelle Blanc ?
Mon désaveu de Twitter vient, en partie, d’avoir suivi Michelle Blanc.
6. Je ne twitterais jamais sur…
Michelle Blanc.
7. L’endroit où on risque le plus de te croiser : 
Au Réservoir et au HELM.
8. Le mot que tu utilises le plus souvent pour écrire : 
Pourquoi.
9. La personne de ton entourage que tu verrais le plus comme participant au Banquier : 
Mon ancien voisin qui attendait pendant des heures assis dans son Dodge Caravan au coin de la rue qu’une place de stationnement se libère directement en face de chez lui. C’est tout à fait de son niveau.
10. Passe-Carreau ou Passe-Partout? :
J’avais 8 ans quand c’est entré en ondes (fuck! Je l’ai dit), alors je préférais de loin Maya dans Space 1999.
11. La chanson que tu as le plus écoutée sur ton iPod : 
Ça m’indique « Let down » de Radiohead. Pas nécessairement ma favorite, mais c’est logique que ce soit une chanson de Radiohead.
12. Le secret de ta sauce à spagh’ :  
Remplacer une part de jus de tomate par du V8.
13. Ton meilleur pick-up line dans un bar :  
Salut, je suis le gros BS.
14. La dernière fois que tu as pris de la drogue : 
J’ai pris un relaxant musculaire ce matin.
 
15. Ta maison prend en feu, tu sauves quoi en premier ?
Mon extincteur.

  • Jean-François Chainé

    Si c’était légal, moi je collectionnerais les B.S. Ils sont tous différents mais tellement attachants!

  • Jeanseb Roux

    C’est Cosmos 1999.

  • Sylvain Martel

    Euh, non c’est bien Space 1999.